Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Inflation : la très mauvaise nouvelle qui vient de tomber

Publié par Romane TARDY le 13 Jan 2023 à 19:08
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’inflation inquiète de plus en plus les Français. Malgré l’augmentation du SMIC, le pouvoir d’achat ne fait que diminuer et cela ne va pas aller en s’arrangeant. Le bilan de l’année 2022 est déjà assez inquiétant.

À lire aussi : Inflation : Mauvaise nouvelle pour l’eau de votre robinet

Une forte inflation en 2022

2023 commence et la France est déjà dans une situation compliquée. Inflation, nouveau risque de pénurie de carburant, baisse du pouvoir d’achat, le porte-monnaie des Français a de plus en plus de mal à tenir le coup. L’inquiétude est palpable face à cette nouvelle année qui démarre durement.

L’Insee a alors décidé d’établir un bilan de 2022 pour se rendre compte de l’évolution de la situation. Le constat est alarmant : la hausse des prix à la consommation s’est élevée en moyenne à 5,2% sur l’ensemble de l’année. Un chiffre énorme par rapport à 2021 : 1,6% d’inflation. Sur le dernier mois, qui peut donner une idée pour la suite, l’inflation a été de 5,9%. Le pic a été atteint en octobre et novembre avec +6,2%. Une explosion des prix est donc vraiment crainte pour les mois prochains.

Les secteurs les plus touchés par l’inflation ont été l’énergie (+23,1 %) et l’alimentation (+6,8 %). Les services ont aussi été impactés à hauteur de +3%.

À lire aussi : Prix du gaz : la mauvaise nouvelle vient de tomber pour 2023…

2023 ne s’annonce pas meilleur…

Cette année, ce serait surtout à partir du mois de mars que la situation devrait s’empirer. En effet, à compter du premier de ce mois, les Français pourraient être confrontés à d’importantes hausses des prix en supermarché suite au vote de l’augmentation tarifaire dans l’agroalimentaire fin 2022. Selon Midi Libre, certains producteurs auraient demandé entre 10 et 25% d’augmentation pour la vente de leurs produits aux distributeurs. Cette période risque bien d’être un mois de « mars rouge » .

Les estimations évoquent des prix fous : hausse de 18 % pour les conserves, 13 % pour la volaille, 11 % pour les féculents…

À lire aussi : Livret A : Bonne nouvelle pour votre portefeuille, enfin !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0