Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Attention si vous consommez du tabac à rouler, il serait encore plus dangereux que les cigarettes !

Publié par Brandon Clouchoux le 02 Oct 2021 à 18:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le tabac à rouler est de plus en plus tendance. Malheureusement, ce n’est pas forcément plus sain pour la santé. Anne-Laurence Le Faou, présidente de la société francophone de tabacologie, explique qu’une roulée équivaut 2 à 3 cigarettes « classiques » .

Attention au tabac à rouler !

La suite après cette publicité

Le Dr Anne-Laurence, présidente de la Société francophone de tabacologie mais également responsable du Centre de tabacologie de l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris, a fait un lourd constat au sujet du tabac à rouler, surtout durant les confinements, période à laquelle les consommateurs ont multiplié les cigarettes.

Avec le stress, de nombreuses personnes ont rechuté durant cette période. Entre la crainte de perdre son emploi et l’enfermement, la situation n’a pas été facile pour tout le monde. Conséquence : une importante augmentation de la consommation de tabac.

La suite après cette vidéo

Peu importe le tabac à rouler, qu’il soit bio ou non, il reste extrêmement toxique – même avec la présence d’un filtre -. Une cigarette roulée serait équivalente à deux ou trois cigarettes classiques. Les consommateurs l’apprécient de par son prix, inférieur pour le même poids que le tabac en cigarettes. Malheureusement, les jeunes sont les premiers à se procurer ce genre de tabac : ce qui augmente considérablement l’initiation au tabagisme.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Pour lutter contre le cancer, Emmanuel Macron souhaite « une génération sans tabac » !

Augmenter les prix : la solution ?

L’augmentation du prix du tabac serait en effet un des éléments qui pourrait dissuader les consommateurs. De quoi faire diminuer le tabagisme, qui frappe de plus en plus, les jeunes générations. De plus, les mesures de santé publique se doivent d’être respectées : ce qui sous-entend, l’interdiction de la vente aux mineurs et l’interdiction de fumer dans les lieux publics.

La suite après cette publicité

Les personnes dont les revenus sont faibles sont justement celles qui fument le plus et qui continuent à fumer malgré l’augmentation des prix des cigarettes. Par conséquent, ils s’orientent logiquement vers du tabac à rouler, moins cher.

En France, des moyens en personnel sont à développer parce que l’offre de soins est moins développée que dans les pays anglo-saxons, – notamment en Angleterre -, pour les fumeurs qui sont le plus dans la nécessité.

Malgré tout, l’augmentation du prix du tabac à rouler est un mécanisme économique simple, mais efficace.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Tabac : Cette cigarette est la plus nocive de la journée