Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

« On nous a demandé de falsifier des moyennes » : le Bac 2020 complètement faussé ? La polémique enfle…

Publié par Justine le 26 Juin 2020 à 19:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cette année est très particulière pour les lycéens. Un troisième trimestre inexistant, pas de bac 2020 à passer… c’est du jamais vu. Pire, une polémique est en train de prendre de l’ampleur de la part des professeurs. Ils dévoilent les techniques presque illégales d’attribution du diplôme.

Bac 2020 et polémique

>>> À lire aussi : 35 perles du bac à lire absolument : les élèves ne manquent pas de toupet

Une polémique enfle autour du Bac 2020

Pour avoir le bac 2020, il suffit d’avoir la moyenne aux deux premiers trimestres de l’année. Pour les élèves dont les notes sont inférieures à 10, les professeurs avouent qu’ils ont été victimes de nombreuses pressions de la part de leur hiérarchie pour falsifier les résultats.

Basé sur le contrôle continu, plusieurs jurys se réunissent pour déterminer qui mérite son diplôme ou non. Même si cette décision paraît simple à prendre, il faut savoir que les notes sont arrondies à l’unité supérieure, 9,2 devient un 10. Par la suite, l’ensemble des notes de l’élève sont comparées avec les résultats du bac des trois dernières années de son lycée. Le but est de ne pas pénaliser les candidats, mais cette volonté frôle parfois l’illégalité.

>>> À lire aussi : Avec 16,5 de moyenne, cette lycéenne a vu ses 10 voeux refusés par Parcoursup !

Les manipulations illégales pour le Bac 2020

Plusieurs professeurs dénoncent des manières de faire douteuses. France Inter révèle plusieurs témoignages tous plus étonnants que les autres : « Dans mon lycée il y a eu un conseil de classe officieux juste avant le troisième trimestre. Le proviseur nous a non seulement demandé d’arrondir les notes comme le ministère nous l’avait demandé, mais en plus de ça, de falsifier certaines moyennes ». Pire : « Le proviseur nous a demandé de créer de faux devoirs, ou pour ceux qui avaient des notes pour le 3ème trimestre, de les inclure dans le 2ème trimestre, pour voir si ça arrangeait les élèves ou non. Le but était qu’il y ait un maximum d’élèves qui puissent avoir leur bac ».

Les enseignants sont désarmés puisqu’ils ne sont pas protégés face à cette fraude et doivent se taire. Il est également question de chantage ! S’il y a trop de redoublants, les classes vont être surchargées et intenables. Tout compte fait, le bac 2020 est attribué à tout le monde, même les moins méritants qui n’ont pas le niveau pour faire des études supérieures…

>>> À lire aussi : Les stylos 4 couleurs : quand les vols de stylos deviennent une affaire nationale !

Source : France Inter

0