Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

La fin du Coronavirus va t-elle sonner le retour aux Années folles ?

Publié par Justine le 22 Déc 2020 à 19:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Jamais on n’aurait pensé avoir affaire à une pandémie de Coronavirus, pourtant, c’est ce que nous vivons en cette année 2020. Ce traumatisme pourrait sonner le retour aux Années folles, prédit un épidémiologiste. Découvrez pourquoi dans la suite de l’article.

Après le Coronavirus, le retour aux années folles ?

>>> À lire aussi : « On a décidé d’entrer en résistance » : une fête clandestine réunie 300 personnes à Paris

Comment le monde va-t-il se remettre après le Coronavirus ?

Fêtes à n’en plus finir, le retour de l’insouciance, de l’excentricité et surtout l’augmentation des contacts sociaux sont à prévoir une fois la pandémie de Coronavirus dernière nous. L’épidémiologiste Nicholas Christakis n’a aucun doute, les Années folles seront de retour, tout comme elles l’ont été après la grippe espagnole de 1918.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Actuellement, le virus a placé plusieurs pays du monde dans une crise économique inquiétante, a enlevé de nombreuses vies et a éradiqué notre vie sociale. Ce dernier point est au coeur du livre de l’épidémiologiste intitulé « Appolo’s Arrow : The Profound and Enduring Impact of Coronavirus on the Way We Live » où il étudie le comportement humain. Par ailleurs, il relativise de la situation puisque de nombreuses épidémies ont frappé le monde au cours de l’Histoire.

>>> À lire aussi : Reconfinement le 26 Décembre : la réelle menace qui plane sur la France

La vie après le Coronavirus

Une fois l’épidémie de Coronavirus terminée (parce que le spécialiste assure qu’elle aura une fin), les gens chercheront le contact social pour compenser la solitude de cette année de confinement. Nicholas Christakis indique que « Les gens vont devenir moins portés sur leur foi, vont investir davantage dans leur vie sociale, dépenser plus d’argent et avoir des comportements sexuels nettement plus débridés », relate 7 sur 7.

Il prédit également de grosses fêtes et un fort attrait pour le monde de la culture. Bien que ses prédictions soient très séduisantes, l’épidémiologiste tempère notre excitation. Le retour de la vie ne se fera pas avant 2024, le temps que les vaccins fassent effets et que l’économie se relève, annonce-t-il.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

>>> À lire aussi : Coronavirus : une nouvelle souche du virus inquiète grandement

Source : 7 sur 7