Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Ce que cet employé de Starbucks faisait dans les boissons donne la nausée…

Publié par Lucie le 28 Juil 2020 à 7:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Aux États-Unis, un employé de la chaîne Starbucks a été arrêté pour avoir craché intentionnellement dans plusieurs boissons, préparées pour des officiers de police du New Jersey.

L’employé a été arrêté pour avoir craché dans des boissons

Le jeune homme à l’origine de ces faits se nomme Kevin Trejo. Âgé de 21 ans, il a été arrêté après que l’on ait découvert son geste choquant. En effet, l’homme crachait dans les gobelets de plusieurs agents à Park Ridge. Une affaire choquante surtout en vue de la situation de la pandémie actuelle. Selon le Daily Mail, cet employé de Starbucks a été arrêté pour avoir craché dans des boissons qu’il avait préparées pour les officiers de police.

Pour le moment, le nombre exact de boissons reste inconnu. La capitaine de police de Park Ridge, Joseph Rampolla a indiqué auprès de NorthJersey.com : » Sous la récente menace du Covid-19, c’est extrêmement perturbant de penser que quelqu’un pourrait intentionnellement cracher dans votre boisson ». Il a également précisé : « Nous pensons que les actes de cet homme sont isolés, mais cela n’enlève en rien le choc et le dégoût qu’ont ressenti les officiers« . Un porte-parole de Starbucks a déclaré que les actions de ce salarié sont « répréhensibles ». Par conséquent, le jeune homme a donc été licencié.

À lire aussi : Capucine Anav : touchée par le coronavirus, elle a perdu énormément de poids

Les policiers seront testés rapidement

De plus, le capitaine de la police à fait savoir que les officiers qui ont surement été exposés au coronavirus seront testés rapidement. Cet incident survient au même moment où plusieurs membres de la police ont accusé des restaurants d’avoir altéré leur nourriture ainsi que leurs boissons. Dans un communiqué, le président de la New Jersey State Policemen’s Benevolent Association, Patrick Colligan, a déclaré : « Les officiers risquent déjà leur vie tous les jours, aussi, ce ne devrait pas être le cas en prenant un café ».

À lire aussi : Une femme décède après un rapport sexuel avec son partenaire pour une raison déroutante…

Une guichetière est morte après avoir reçu un crachat

Malheureusement, ce n’est pas la première fois que ce genre d’histoire se produit. En effet, en mai dernier, une guichetière de la gare à Londres (employée à la billetterie du Govia Thameslink Railway (GTR) Southern à la gare Victoria) était décédée à cause d’un client infecté par le Covid-19. Ce client lui avait volontairement craché dessus après lui avoir dit qu’il était atteint par le coronavirus. Face à ce drame, le syndicat des transports britannique (TSSA) avait réagi : « Alors que les gens sont invités à retourner au travail cette semaine, nous partageons une triste histoire, celle d’une employée de billetterie et membre de la TSSA, Belly Mujinga, décédée d’un coronavirus en avril après avoir été crachée dessus dans le hall de la gare Victoria, à Londres (UK). Elle avait 47 ans et laisse derrière elle une fille de 11 ans« .

Une cousine ainsi qu’une collègue de la défunte étaient présentes lors de l’agression. Elles ont déclaré à The Guardian que Belly avait demandé à ne pas travailler à l‘extérieur de la billetterie. Cependant, selon elles, ses employeurs ont insisté pour qu’elle reste dans le hall et réponde aux passagers, tout en sachant qu’elle avait des problèmes respiratoires.

À lire aussi : Port du masque : les premières amendes à 1000 euros sont tombées !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER