Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Une épidémie sans fin ? L’OMS tire la sonnette d’alarme sur les vaccins

Publié par Jessy le 10 Sep 2021 à 15:53
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En France, la pression dans les hôpitaux diminue après une quatrième vague qui ne semble pas totalement terminée. Les variants inquiètent les différents gouvernements, alors que l’OMS semble de plus en plus pessimiste face à la capacité des vaccins à éradiquer seuls le Covid-19. La fin de la pandémie, ce n’est pas pour demain…

>>> À lire aussi : Êtes-vous volontaires pour tester le suppositoire anti Covid-19 ? L’institut Pasteur lance un appel !

Covid-19 : les variants réduisent les probabilités d’une immunité collective

Alors que les vaccins ont été mis en place pour éradiquer le Covid-19, de nombreux variants ont fait irruption, changeant considérablement la balance. Le directeur de l’OMS Europe, Hans Kluge, s’est d’ailleurs montré très pessimiste face à l’évolution continuelle des variants dans le monde entier. Selon lui, les vaccins ne suffiraient pas à eux seuls pour stopper la pandémie. Et pourtant depuis plusieurs mois, les citoyens du monde entier espèrent que ce vaccin tourne définitivement la page du coronavirus.

Hans Kluge a notamment invité les gouvernements à « anticiper pour adapter nos stratégies de vaccination » . En Europe, la potentielle troisième dose pour tous fait débat. En mai dernier, l’OMS indiquait que la pandémie pourrait se terminer quand « nous aurons atteint une couverture vaccinale minimale de 70% » . Des propos qui ne sont plus à l’ordre du jour.

Covid-19 : étude thrombose

>>> À lire aussi : Covid-19 : Les enfants bientôt vaccinés dès deux ans ?

« L’objectif principal de la vaccination, c’est d’empêcher les formes graves »

Finalement, les vaccins qui sont mis à disposition des centres de vaccinations ne pourront pas totalement éradiquer le virus. Et pour cause, les variants sont plus transmissibles et ne sont pas neutralisés par les vaccins. Cependant, on sait que les vaccins sont essentiels pour éviter les formes graves du Covid-19, et donc éviter une tension dans les hôpitaux.

« L’objectif essentiel de la vaccination est avant tout d’empêcher les formes graves de la maladie et la mortalité » , a indiqué Hans Kluge. Si le virus continue d’évoluer, il se pourrait qu’une dose de vaccin soit nécessaire au moins une fois par an… En attendant d’avoir un vaccin plus efficace ?

>>> À lire aussi : Âgés de moins de 12 ans, quatre collégiens vaccinés pas erreur

Source : Ouest France 
close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0