Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Âgés de moins de 12 ans, quatre collégiens vaccinés pas erreur

Publié par Justine Rousseau le 10 Sep 2021 à 13:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Jeudi 9 septembre, l’Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne a annoncé la vaccination de quatre collégiens, non éligibles. Ils ont reçu leur première dose contre le Covid-19, « par erreur ».

Âgés de moins de 12 ans, quatre collégiens vaccinés pas erreur

>>> À lire aussi : Vaccination d’Emmanuel Macron : des médecins rappelés à l’ordre

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Une vaccination commise par erreur

Au sein du collège privé Assomption, situé à Rennes (en Ille-et-Vilaine), quatre collégiens de moins de 12 ans ont été vaccinés « par erreur » selon l’ARS. En effet, les personnes âgées de moins de 12 ans ne sont pas encore éligible à la vaccination.

Alors qu’il est désormais possible de vacciner les plus jeunes dans leurs établissements scolaires, les erreurs comme celle-ci sont rapidement montrées du doigt. Mais il n’y a pas de quoi hurler au scandale. Nés en 2009, en octobre et en décembre, trois d’entre eux ont bien entamé leur douzième année de vie. Mais la règle étant la règle, ces jeunes ne sont toujours pas âgés de 12 ans, l’ARS va donc essayer de comprendre ce qu’il s’est produit.

Tous titulaires d’une autorisation parentale

Étant mineurs, les quatre jeunes ont dû présenter, au moment de la vaccination, une autorisation parentale. Tous en avaient une en leur possession. Le directeur de l’établissement Philippe Mercier, a contacté les parents des élèves et ces derniers « ne voient pas de problème. Ils avaient lu que l’année de naissance retenue était celle de 2009. Ils étaient désolés » , explique-t-il.

Dans cet établissement de 700 personnes, la campagne de vaccination commence lentement. Le jour de « l’erreur », seuls 25 élèves étaient présents pour leur première dose de vaccin. D’autres collégiens ont reçu leurs doses avant la rentrée scolaire.

A partir du 30 septembre, le pass sanitaire sera exigé pour les adolescents. Ce sésame sera exigé aux jeunes de plus de 12 ans et deux mois pour leur laisser le temps de se vacciner.

>>> À lire aussi : Les antivax vont-ils trop loin ? Certains évoquent les « supplices » à infliger aux vaccinés (vidéo)

0