Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Quel est ce nouveau radar qui compte le nombre de passagers ?

Publié par Justine le 13 Oct 2020 à 19:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un nouveau radar vient de faire son apparition près de Grenoble. Tout bleu, il s’agit en réalité d’un radar implanté sur la voie dédiée au covoiturage. Ce dernier ne calcule pas la vitesse, mais le nombre de passagers !

Covoiturage

@APRR

>>> À lire aussi : Escroquerie : il ne payait pas les péages grâce à une technique bien rodée…

Un radar dédié au covoiturage

Installé depuis début octobre, sur l’autoroute A48 qui mène à Grenoble, ce radar tout bleu développé par la société Pryntec est surprenant, mais est surtout, le premier du genre en France. Ce dernier ne calcule pas la vitesse, mais est capable de détecter le nombre de personnes dans le véhicule pour en informer le conducteur directement.

Quel est l’utilité ? Présenté comme ça, le radar ne sert à rien, le conducteur sait combien de personnes se trouvent dans son véhicule ! En réalité, le radar est en lien direct avec les nouvelles sections de routes qui se développent en France : les voies de covoiturage. L’APRR ne souhaite pas donner l’appellation « radar » à cette machine, mais « système de comptage pédagogique ».

>>> À lire aussi : Attention aux vols si vous possédez ce genre de clés de voiture !

Mettre en valeur le covoiturage

L’implantation du radar n’a pas été choisie au hasard ! En effet, la toute première route de ce type a été créée sur l’A48 dans le but de désengorger l’entrée de la ville. C’est sur Twitter que le Groupe APRR a présenté son nouveau projet présenté le 30 septembre dernier : « 8 km de voie dédiée qui permettront de garantir le temps de trajet des covoitureurs aux heures de pointe, diminuer le nombre de véhicules & ainsi réduire les émissions polluantes. »

Aux heures de pointe, la voie de covoiturage située à gauche s’active grâce à un panneau lumineux qui présente un losange blanc. Ainsi, le radar informe le conducteur en temps réel, s’il peut ou non s’engager sur cette voie de covoiturage. Dès lors, seuls certains automobilistes peuvent s’y engager à 50 km/h :

  • Tous les véhicules avec deux occupants ou plus,
  • Les taxis (même s’ils circulent à vide),
  • Les véhicules à très faible émission (portant la vignette Crit’Air 0).

Si des automobilistes ne respectent pas ce nouveau fonctionnement, ils risquent 135 euros d’amende étant donné que ces voies sont déjà inscrites dans le Code de la Route.

>>> À lire aussi : Bonne nouvelle pour le règlement des amendes de stationnement !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0