Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Déconfinement : des stations de métro et des gares fermées en Île-de-France après le 11 mai ?

Publié par Justine le 04 Mai 2020 à 19:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le plan du déconfinement commence à se mettre en place. Les transports en commun d’Île-de-France sont au centre des attentions. Comment faire face à l’afflux de voyageurs tout en faisant respecter les mesures de sécurité ?

Déconfinement et transports en commun

>>> À lire aussi : Confinement : quand et comment vont rentrer les Parisiens exilés ?

Le casse-tête du déconfinement

Le 11 mai, les Français vont pouvoir ressortir de chez eux après 2 mois d’enfermement. Après 7 semaines confinée, Paris va retrouver ses bouchons sur les routes et ses nombreux voyageurs dans les transports en commun. Par conséquent, le respect des mesures de sécurité semblent être compliquées à mettre en place.

Dans le JDD, Valérie Pécresse souhaite faire respecter la distanciation sociale dès le début du déconfinement, mais ignore comment : « C’est là que réside le plus gros problème. Si comme le souhaite le gouvernement nous appliquons strictement la distanciation, il faudra filtrer les entrées de chaque grande gare et station ». Cette hypothèse requiert un renfort de 5000 forces de sécurité, annonce Capital. Une autre solution existe : la fermeture des stations de métro et de gares.

>>> À lire aussi : Déconfinement : l’État vous offre 50€ pour vous inciter à utiliser ce mode de déplacement !

Le déconfinement dans les transports en commun

Bien qu’aucune annonce officielle n’ait été faite, Valérie Pécresse dévoile que « la RATP et la SNCF menacent de fermer des gares et des lignes ». Elle poursuit : « Cette menace n’est pas à prendre à la légère, notamment pour les lignes qui desservent les quartiers populaires – comme la 13 du métro ou la 1 du tramway, en Seine-Saint-Denis – ou les territoires ruraux – comme la ligne P ou R -, qui sont empruntées par des habitants qui occupent moins d’emplois télétravaillables ».

La présidente de la région d’Île-de-France Mobilités, exige que chaque voyageur soit muni d’une attestation employeur pour justifier sa présence dans les transports en commun dès le début du déconfinement. Le papier se présenterait comme suit : « Il faudra qu’elle mentionne le créneau horaire autorisé. Là encore, nous négocions avec les entreprises pour que l’arrivée au travail le matin soit étalée, par tranches horaires, entre 6h30 et 10h30 ; et le retour entre 15h30 et 19h30. Comme dans un musée avec réservation, on entrera à l’heure dite. Il s’agit de lisser les heures de pointe. C’est un outil très puissant pour réduire fortement la congestion ».

Enfin, des masques seront distribués gratuitement aux abonnés Navigo (au risque d’une amende). Des distributeurs automatiques de gel hydroalcoolique seront en libre-service dans les gares et stations de métro les plus fréquentées.

>>> À lire aussi : L’inquiétude grandit pour le retour dans les transports en commun le 11 mai !

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail