Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Du sang et de la salive de survivants du Coronavirus en vente sur le Dark Web

Publié par Justine le 23 Avr 2020 à 18:23

C’est une vente très étonnante et déroutante publiée sur le Dark Web en pleine épidémie du Coronavirus. En effet, des hackeurs ont décidé de vendre « du sang et de la salive de survivant de Covid-19 » et profiter de la vulnérabilité de certaines personnes.

Coronavirus profite au Dark Web

>>> À lire aussi : Facebook : vos informations personnelles sont sans doutes exposées dans le Dark Web

L’épidémie de Coronavirus augmente les ventes sur le Dark Web

En ces temps troublés, le Dark Web profite de la vulnérabilité et de la peur de certaines personnes pour vendre tout et n’importe quoi. L’épidémie du Coronavirus inquiète et les arnaques fleurissent, comme celle d’un « survivant » du Coronavirus. Ce dernier vend du sang et de la salive censés « immuniser contre le virus et permettre de soigner d’autres personnes malades » pour pas moins de 900€, relate Vice. Le vendeur explique son geste : « Je le fais pour pouvoir subvenir aux besoins de ma famille ».

Ce vendeur n’est pas le seul ! Plusieurs hackeurs profitent de cette période de peur et d’incertitude pour vendre des tests de dépistage ou de vaccins, des thermomètres et un vaccin contre le virus à des prix mirobolants. En effet, un rapport partagé par l’entreprise Insight dévoile que les États-Unis connaissent beaucoup de pénuries et la demande sur les marchés noirs explose. Toutefois, l’entreprise prévient les consommateurs : « Cependant, ces « produits » sont très probablement faux et ont pour but d’arnaquer les gens ».

>>> À lire aussi : Attestation de déplacement : attention à ces générateurs qui sont de vraies arnaques !

Faire face au Coronavirus

Toutefois, les internautes les plus vulnérables tombent dans le panneau. Les cybercriminels en profitent pour vendre un produit (souvent faux) à un prix inimaginable afin de soutirer les informations personnelles du client et extirper de l’argent. Cette méthode fonctionne grâce au nom de domaine du site semblable aux sites officiels, qui comporte les mots « corona » ou « covid ».

Parfois, les hackers cachent des logiciels malveillants dans des documents afin que le client débourse une somme importante pour débloquer son ordinateur. Pour convaincre la victime, il formule des menaces telles que « Si je le voulais, je pourrais infecter toute ta famille avec le coronavirus et révéler tous tes secrets. Il y a une infinité de choses que je pourrais faire ».

Les institutions ne sont pas en reste ! L’OMS a dévoilé que les attaques de cybercriminels ont doublé depuis le début du Coronavirus. Pour ne pas tomber dans le panneau, veillez à aller sur les sites officiels pour vous informer sur la situation actuelle.

>>> À lire aussi : Attention arnaque : de faux gendarmes verbalisent les automobilistes pendant le confinement !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.