Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« C’est possible d’avoir une photo portée en déboutonnant » : Des utilisateurs Vinted victimes de harcèlement sexuel

Publié par Fanny Jacob le 05 Oct 2023 à 8:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cela fait déjà plusieurs années que le problème existe, dénoncé via le hashtag #BalanceTonVinted. Mais, en ce moment, le harcèlement sexuel sur l’application de seconde main Vinted va crescendo.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Elle croit avoir trouvé l’amour, l’homme qu’elle pensait parfait… mais cache un terrible secret

De nombreux cas de harcèlement sur Vinted

Il arrive d’avoir de mauvaises surprises sur Vinted. Sauf que souvent le problème vient des vêtements et autres produits achetés et non conformes, voire dangereux.

La suite après cette publicité

Et hormis un manque de politesse palpable chez beaucoup de Vinties présents sur l’application de seconde main, il se cache parmi les utilisateurs de vrais pervers.

La suite après cette vidéo

En ce moment, de nombreux utilisateurs de Vinted dénoncent justement des cas graves de harcèlement sexuel sur la plateforme.

Messages déplacés, harcèlement, photos dénudées envoyées sans consentement, les signalements sont de plus en plus nombreux, souvent dénoncés sous le hashtag #BalanceTonVinted.

La suite après cette publicité

Une mésaventure dans le genre est justement arrivé à ce témoin, Emma (nom pour l’anonymat).

Utilisatrice depuis un certain temps, Emma explique qu’on lui a déjà demandé son snap, qu’on lui a déjà fait des avances ou qu’on lui a déjà demandé d’envoyer des nudes sur Vinted (photos d’elle dénudée).

Vinted harcèlement sexuel (1)
La suite après cette publicité

A lire aussi : « Les gens sur les réseaux veulent juste blesser » : Stormy raconte son vécu en tant qu’influenceuse transgenre

La plateforme en manque de modération ?

« Ce sont très souvent des hommes qui se font passer pour des femmes » , explique-t-elle sur radiofrance. Un gros problème selon Ynaée Benaben, co-fondatrice l’association « En avant toutes » .

La suite après cette publicité

« Ce que ça dit, c’est que les femmes sont à disposition. On le voit avec le harcèlement de rue. Le numérique est la continuité de ce qui se passe dans l’espace physique » , souligne Ynaée.

« En plus, avec le numérique, on peut s’imposer en permanence à la personne qu’on harcèle, même si on n’est pas là physiquement » , explique-t-elle.

Mais, Emma n’est pas la seule. Il y a des centaines de témoignages dans le même goût. Sauf que le gros souci avec Vinted, c’est que le site aurait de gros problèmes avec la modération.

La suite après cette publicité

D’ailleurs, interrogé sur le sujet, Vinted n’a pas répondu à nos confrères de radiofrance sur ce sujet houleux. Petit rappel : le cyberharcèlement est passible de 2 ans de prison et de 30 000 euros d’amende.

Un fait divers qui nous a rappelé cette fois où un garçon a demandé un nude d’une fille sous la douche, mais elle lui a envoyé une image très insoupçonnée.

Cela nous a aussi rappelé ce litige invraisemblable entre une utilisatrice Air BNB et le propriétaire des lieux.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

A lire aussi : « Plus d’argent en 24h sur OnlyFans » : une sportive fait des révélations étonnantes sur sa reconversion inattendue

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.