Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

Famille : Avoir un enfant affecterait le sommeil des parents pendant six ans

Publié par Elisa GERLINGER le 11 Avr 2021 à 8:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Etre parent c’est notamment se lever toutes les nuits quand son bébé pleure. Et d’après une étude, avoir un enfant affecterait le sommeil des parents pendant six ans.

parents

>>> A lire aussi: Des jeunes escaladent un immeuble pour sauver un nourrisson et ses parents des flammes (vidéo)

Etre parent n’est pas toujours une tâche facile. Devoir nourrir son bébé, changer les couches, ranger les jouets, jouer avec lui… Mais cela signifie également la fin des grasses matinées. En effet, en tant que papa ou maman, vous allez sûrement vous lever plusieurs fois dans la nuit, mais surtout être réveillé très tôt. Vos nuits sont donc écourtées lorsque l’enfant est petit, mais pas que. En effet, votre sommeil serait affecté pendant six ans !

Une perte de sommeil

C’est ce qu’affirme une étude, menée par des chercheurs de l’Université de Warwick au Royaume-Uni et publiée dans la revue Sleep. En effet, une fois que le nourrisson fera ses nuits, il aura encore besoin de ses parents notamment à cause des cauchemars ou des pipis au lit. De plus, le stress lié à la parentalité n’aide pas à bien dormir.

Pour arriver à ce résultat, les scientifiques ont étudié le sommeil de 2 500 femmes et 2 200 hommes au fur et à mesure que leur famille s’agrandissait. Ils les ont alors interrogé une fois par an pendant six ans, entre 2008 et 2015, sur la qualité et la durée de leur sommeil sur une échelle de 1 à 10. Et en effet, leurs nuits ont totalement changé depuis l’arrivée de leur premier enfant.

>>> A lire aussi: Hécatombe dans un lycée : Une vingtaine de parents d’élèves décédés de la Covid-19 et 22 classes fermées

Les femmes plus touchées

Les femmes signalent une diminution de la qualité de leur sommeil et perdent en moyenne quarante minutes de repos par nuit. Mais d’après l’étude, le troisième mois serait le plus dur pour les mamans, qui perdraient à ce moment-là au moins une heure de sommeil. Quant aux hommes, les effets néfastes se font moins ressentir durant la nuit. Ils ne perdent en moyenne que treize minutes de sommeil. Mais pas de panique, ce rythme ne dure pas toute la vie !

>>> A lire aussi: Ordinateur sous la douche, élevage de limaces, corps violet : ces parents nous prouvent que les enfants sont des êtres à part

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.