Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Covid-19 : la situation bientôt hors de contrôle ? Les épidémiologistes s’inquiètent !

Publié par Manon CAPELLE le 02 Fév 2021 à 11:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À la surprise générale, le gouvernement a décidé de ne pas ordonner un troisième confinement. Pour l’épidémiologiste de renom Catherine Hill, la stratégie est « inadaptée » face à une situation qui « reste mauvaise ». Pour contrer cette épidémie, elle préconise de « confiner pour tester tout le monde ».

épidémie situation mauvaise

>>> À lire aussi : « C’est presque une nouvelle épidémie dans l’épidémie » : La variant anglais s’accélère et pourrait changer la donne !

L’épidémie risque de repartir de plus belle

Face à la réticence des Français envers un troisième confinement, le gouvernement a préféré temporiser plutôt que d’écouter les scientifiques. Alors, à l’issue du Conseil de défense ce vendredi 29 janvier, Jean Castex a annoncé de nouvelles restrictions. De son côté, Olivier Véran souligne une « légère décélération » des contaminations ainsi qu’une circulation des variants « moins intense qu’à l’étranger ».

Pourtant, l’épidémiologiste Catherine Hill n’est pas d’accord avec cette décision. Pour elle, « la situation reste mauvaise, et la stratégie inadaptée ». Depuis plusieurs semaines, les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 stagnent sur un « plateau haut ».

D’après les derniers chiffres de Santé publique France, ce sont 27 041 personnes qui étaient hospitalisées le 26 janvier, dont 3 081 en réanimation. Un chiffre en hausse qui reste relativement stable par rapport à la semaine précédente où 22 086 personnes étaient hospitalisées.

>>> À lire aussi : Coronavirus : l’épidémie pourrait-elle disparaître comme elle est apparue ?

Cette situation n’est tenable que « pendant une semaine maximum »

Alors, l’épidémiologiste s’inquiète. Elle estime que cette situation n’est tenable que « pendant une semaine maximum ». De ce fait, elle redoute une explosion des cas en raison de l’arrivée des vacances scolaires, qui débutent le 6 février.

Le créateur de l’outil Covid Tracker, Guillaume Rozier, a également remarqué une stagnation des contaminations. Seulement +2% en une semaine. De plus, le nombre de tests effectués augmente. Cela pourrait présager un avenir plus serein. Seulement, il avertit : « Mais attention à ne pas faire de conclusion un peu trop hâtive. On avait observé une baisse des cas fin septembre. Et la suite, on la connaît… »

Catherine Hill avertit : cette stagnation est une situation trompeuse. « Jusqu’ici, on a cherché le Covid-19 chez les personnes symptomatiques, dans un second temps, chez leurs contacts, et on a trouvé les cas symptomatiques à la fin de leur période de contagion, ce qui laisse le virus circuler. Les cas identifiés ne représentent qu’environ un tiers du nombre de cas total ».

Le 4 janvier dernier, Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique, dévoilait des chiffres sur Franceinfo. L’épidémiologiste à l’Institut Pasteur faisait remarquer que 12% de la population avait été infectée, ce qui représenterait 8 millions de personnes. Pourtant, seulement 2,7 millions de cas ont été confirmés.

>>> À lire aussi : Mauvaise nouvelle : Pasteur prend une importante décision pour son vaccin et c’est un coup dur dans la lutte contre l’épidémie !

Source : Nouvel Obs