France : Quelle est la ville la plus dangereuse du pays ?

Publié par Elisa le 22 Fév 2021

Comme tous les pays, la France connait de nombreux faits-divers. Mais finalement, quelle est la ville la plus dangereuse du pays ?

>>> A lire aussi: Attaque au couteau : Un demandeur d’asile poignarde le chef de service d’un centre d’accueil !

Comme partout, la France est souvent victime de divers délits et crimes, allant de vol en magasin au meurtre. Et lorsqu’on voyage ou qu’on déménage, la sécurité de la ville choisie est tout de même importante. Alors quelles sont les villes les plus dangereuses du pays ? Sans surprise, c’est Paris qui arrive à la première place. En effet, la capitale comptabilise un nombre total de 314 530 crimes et délits en 2019 pour une population de plus de 2 millions d’habitants. Le risque de crime ou d’agression y est de 1 pour 7.

Bobigny et Marseille sur le podium

Sur la deuxième marche du podium, on reste en Ile-de-France. A la deuxième place on retrouve donc Bobigny et le département de la Seine Saint Denis. On y compte 150 176 crimes et délits en 2019 pour une population de 1 554 166 habitants. Ce département présente un risque de crime ou d’agression de 1 pour 10.

Et c’est Marseille qui se classe en troisième position, avec un nombre total de 155 948 crimes et délits en 2019 pour une population de 1 996 351 habitants. Le département des Bouches du Rhône présente un risque de crime ou d’agression de 1 pour 13. Lyon et Montpellier arrivent respectivement en 4e et 5e position. « Plus les zones géographiques comportent un nombre important d’habitants au kilomètre carré, plus la délinquance y est présente » , affirme CNEWS.

>>> A lire aussi: Condamné à perpétuité à 15 ans : il retrouve la liberté à 83 ans

L’insécurité en baisse

Mais bonne nouvelle pour l’Ile-de-France, la préfecture de police de Paris, dont les services couvrent les quatre départements de Paris (75), des Hauts-de-Seine (92), de Seine-Saint-Denis (93) et du Val-de-Marne (94), a observé en 2020 « une chute de 20,8 % des atteintes aux biens, de 12,6 % des infractions économique et financière et de 8,8 % des atteintes volontaires à l’intégrité physique » , d’après le média. La PP note également une baisse de 17 % des vols violents ou encore d’environ 10 % des cambriolages. Des chiffres qui s’expliquant notamment par le contexte de la crise sanitaire.

>>> A lire aussi: Après un beau mariage, leur nuit de noces, le jour de la Saint-Valentin, vire au drame !

0