Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Gabriel Attal évoque le confinement le week-end : « Il n’y a rien de plus inhumain que le virus »

Publié par Manon le 02 Mar 2021 à 17:56

Ce mardi 2 mars, Gabriel Attal était présent sur CNews. Il affirme que le gouvernement souhaite éviter de nouvelles mesures. Toutefois, l’exécutif s’adaptera en fonction de la situation sanitaire.

>>> À lire aussi : Reconfinement : Tout peut basculer du jour au lendemain selon Gabriel Attal ! (vidéo)

Gabriel Attal assure que le gouvernement souhaite éviter de nouvelles mesures

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, était présent sur le plateau de CNews, ce mardi 2 mars. Il a expliqué que le gouvernement désirait éviter de nouvelles mesures supplémentaires « et encore plus de freins dans la vie quotidienne des Français ».

Pour cela, il faut que les Français tiennent encore le coup « pendant plusieurs semaines ». En effet, si la population venait à se relâcher, « une hausse exponentielle de l’épidémie » se produirait.

Face à cette éventualité, « évidemment qu’on devra prendre les mesures nécessaires, qui peuvent aller jusqu’au confinement, pour protéger les Français et (…) l’hôpital« .

>>> À lire aussi : Un reconfinement régional possible ? Les révélations choc de Gabriel Attal !

« Il n’y a rien de plus inhumain que le virus »

De son côté, Anne Hidalgo a réagi à l’idée d’un confinement le week-end en Île-de-France. Elle qualifie ce scénario d' »inhumain ». Alors, le porte-parole du gouvernement a répliqué : « Évidemment que si on était amené à prendre un confinement le week-end, c’est très difficile pour les gens. On sait très bien que ce n’est pas anodin, mais il n’y a rien de plus inhumain que le virus« .

De plus, Gabriel Attal est revenu sur la campagne de vaccination. « On espère que la campagne de vaccination aura suffisamment d’effet pour commencer à alléger des restrictions, c’est ça qu’a voulu dire le président », conclut-il.

Durant encore plusieurs semaines, le peuple français sera contraint de se plier aux mesures restrictives. Le porte-parole du gouvernement a tenu à rappeler que la situation reste critique dans les hôpitaux. « Il y a plus de 4 500 patients qui sont aujourd’hui hospitalisés en réanimation », a-t-il évoqué.

>>> À lire aussi : Gabriel Attal : sa révélation choc sur le reconfinement !