Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Huile de palme : un nouveau scandale éclate autour du travail forcé des enfants

Publié par Claire JONNIER le 04 Jan 2021 à 8:02

Cela fait maintenant plusieurs années que l’huile de palme est dans le viseur des consommateurs. La première raison invoquée c’est l’environnement puisqu’elle serait l’une des causes de la déforestation en Indonésie et en Malaisie. Or, récemment, c’est un nouveau scandale qui éclate autour de sa production avec notamment, le travail des enfants soumis à des conditions plus que révoltantes avec l’exposition à des produits chimiques, des violences sexuelles et une pratique qui relève de l’esclavage.

>> À lire aussi : Huile de Palme et déforestation : Greenpeace accuse les biscuits Oreo d’avoir un goût d’orangs-outans…

L’huile de palme : un produit à bannir de son alimentation !

Il faut savoir qu’à l’heure actuelle, l’huile de palme est l’huile la plus consommée dans le monde entier. On la retrouve partout que ce soit dans les pâtes à tartiner, les biscuits, les céréales ou encore le chocolat. Parmi les grandes marques, retenons Nestlé, Ferrero ou encore, Kellogg’s.

Le souci, c’est qu’elle est à l’origine de conséquences catastrophiques et notamment, au niveau de l’environnement. C’est ainsi que du côté de l’Indonésie et de la Malaisie, la déforestation atteint un niveau tel qu’elle menace tout l’écosystème. À très court terme, il y aurait donc un problème au niveau de la dérégulation de l’environnement avec des bactéries dangereuses pour l’homme, et l’élimination d’espèces menacées comme les orangs-outans. Sauf que c’est loin d’être le seul scandale que cache cette huile !

huile-de-palme-un-nouveau-scandale-eclate-autour-du-travailforce-enfants

>> À lire aussi : Une expérience nous montre l’impact de la déforestation sur les inondations ! Édifiant

Un nouveau scandale autour du travail des enfants

C’est une enquête menée par l’agence de presse américaine Associated Press (AP) qui met le feu aux poudres. À l’intérieur, on découvre les conditions de travail des enfants en Malaisie et en Indonésie. Avec plus de 12 heures de travail par jour, ce sont souvent des petits qui travaillent sans gants ni chaussures alors qu’ils sont exposés à des produits chimiques.

Pire ! Ils font souvent face à des violences sexuelles et il n’est pas rare de trouver des pratiques qui relèvent de l’esclavage… Du coup, ce 30 décembre 2020, les États-Unis réagissent immédiatement en interdisant l’importation d’huile de palme en provenance d’Asie du Sud-Est.

Source : Slate