Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Jean Castex : Cet avertissement qui laisse craindre le pire !

Publié par Mélanie le 02 Mar 2021 à 16:33

Jean Castex, le Premier ministre, entrevoit des semaines à venir « difficiles », mais assure que l’horizon va s’éclaircir.

Jean Castex

A lire aussi : Olivier Véran : La phrase inquiétante du ministre qui ne présage rien de bon pour la France

Les semaines à venir vont être difficiles selon Jean Castex

Les mots de Jean Castex devant les députés LREM ce mardi matin suggèrent-ils l’arrivée de nouvelles restrictions?  Une chose est sûre, les Français vont devoir s’armer de patience. Ce matin, face aux députés de LREM, Jean Castex a reconnu que les semaines à venir allaient être difficiles. En réponse à la question d’un député sur la territorialisation et la possibilité d’allègements locaux des restrictions, le Premier ministre a répondu : « Nous n’avons pas d’objection de principe, mais pas maintenant, car la tendance globale est encore à l’aggravation » .

De plus, ce dernier a précisé que l’approche territorialisée pour endiguer la propagation du virus restait, pour l’heure, l’option principale. Certaines personnes ont vu une sorte de réponse à Anne Hidalgo, qui considère « inhumain » le scénario d’un confinement le week-end en Île-de-France. Ainsi les vingt départements sous tension restent sous haute surveillance des autorités, a souligné le Premier ministre. Les prochains jours seront décisifs.

L’horizon va s’éclaircir

Toutefois, le chef du gouvernement a entrouvert la porte de sortie. En effet, Jean Castex est conscient de la lassitude des Français, concernant les restrictions qui s’enchainent depuis maintenant un an. « J’ai bon espoir qu’entre la météo et la vaccination on arrivera à sortir de cet entre-deux d’ici quelques semaines« , a-t-il ajouté. « L’horizon va s’éclaircir » .

« Nous tenons à rappeler que le vaccin AstraZeneca est désormais autorisé pour les 65-75 ans qui ont des comorbidités » . Afin d’accélérer la campagne de vaccination, tous les vaccins contre le Covid-19 peuvent être administrés à partir d’aujourd’hui par les pharmaciens, les infirmiers et les sages-femmes, en plus des médecins a annoncé lundi soir Olivier Véran.

A lire aussi : Olivier Véran : un reconfinement est bien envisagé