Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Port du masque en extérieur, limitation des rassemblements : ces mesures sanitaires qui font leur grand retour

Publié par Brandon Clouchoux le 27 Juil 2021 à 16:17
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Qui dit recrudescence phénoménale de l’épidémie, dit retour de certaines mesures sanitaires. Les préfectures des littoraux méditerranéens et atlantiques se voient dans l’obligation de prendre les devants.

Le retour des mesures sanitaires

Avec une progression qui ne semble pas prendre de vacances, le variant Delta oblige certaines zones – généralement très prisées par les touristes – à se remettre sur le pied de guerre. L’urgence est mesurée par le taux d’incidence du Covid-19, qui repart à la hausse au Pays basque, en Corse, ou encore dans les Pyrénées-Atlantiques.

Contraintes par l’impératif de la situation, certaines préfectures ont dû trancher. Les autorités locales ont annoncé ce lundi, que le port du masque en extérieur est la première mesure sanitaire qui est de retour, sur la côte basque et dans l’Hérault. Elle concerne les stations balnéaires de la côte atlantique, des Sables-d’Olonne à la frontière espagnole.

Cette décision concerne les plus de 11 ans, et elle s’applique entre 9 heures et 21 heures, dans les villes suivantes : Anglet, Biarritz, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz, Bayonne et Hendaye.

De plus, la consommation d’alcool sur la voie publique est interdite : de quoi limiter les rassemblements…

Prochainement, c’est au tour des Alpes-Maritimes – avec un taux d’incidence de 407 cas pour 100 000 habitants – de prendre cette décision au sujet des masques, à partir du 16 août.

>>> À lire aussi : Covid-19 : un reconfinement déjà prévu en Septembre ?

L’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes

La Haute-Corse, est chaque année, fréquentée par des milliers de touristes et est à présent le deuxième département le plus touché par la Covid-19. À la vue de son taux d’incidence « quatre fois » supérieur au taux national, la préfecture ne perd pas de temps pour sonner l’alarme.

De ce fait, les rassemblements de plus de 10 personnes sur les plages ou dans les espaces naturels après 21 heures sont formellement interdits. En ce qui concerne les restaurants, ainsi que les bars, ils devront fermer leurs portes au public à partir de minuit.

Des mesures qui doivent être mises en place d’ici peu, mais déjà installées en Balagne et à Saint-Florent, depuis le 23 juillet.

« La situation sanitaire se dégrade de jour en jour, avec une croissance inquiétante du nombre de cas » , surtout pour les personnes âgées de 65 ans et plus : c’est le risque « que la pression sur le système hospitalier remonte très vite » , affirme le préfet de Haute-Corse, François Ravier.

>>> À lire aussi : Covid-19 : la terrible annonce à laquelle personne ne s’attendait…