Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Fin du pass sanitaire : Cette nouvelle date actée par l’Assemblée nationale

Publié par Romane TARDY le 04 Nov 2021 à 10:09
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le pass sanitaire est aujourd’hui l’un des outils majeurs du gouvernement dans la lutte contre le Covid-19. Avec l’arrivée de l’hiver et la remontée du nombre de cas, il reste donc en vigueur. L’Assemblée nationale a voté dans la nuit de mercredi à jeudi le projet de loi de « vigilance sanitaire » actant une nouvelle date pour l’utilisation du pass sanitaire.

La suite après cette publicité
pass-sanitaire

>>> A lire aussi : Covid-19 : Ce médicament pourrait réduire les formes graves

Le pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022 ?

La suite après cette vidéo

Vous êtes lassés du pass sanitaire ? Eh bien, il va pourtant rester encore un petit moment. En effet, dans la nuit du mercredi 3 novembre vers 3 heures du matin, l’Assemblée nationale a voté le projet de loi de « vigilance sanitaire » à 147 voix pour contre 125 opposées et deux abstentions. Celui-ci permet notamment de recourir au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022.

La suite après cette publicité

Toutefois, le Sénat va repasser sur le texte ce jeudi et l’Assemblée nationale aura le dernier mot vendredi. La date choisie a énormément fait débat car elle « enjambe » l’élection présidentielle. Le 28 février avait aussi été proposé par le Sénat. A l’heure actuelle, l’usage du pass sanitaire reste limité à la date du 15 novembre.

Une nouvelle vague à venir ?

Les députés sont aussi revenus sur la volonté des sénateurs de supprimer une disposition permettant aux directeurs d’établissements scolaires d’avoir connaissance du statut vaccinal des élèves. L’Assemblée a aussi rejeté l’idée d’un pass sanitaire « territorialisé » selon le taux de vaccination et de circulation du virus.

La suite après cette publicité

La requête du gouvernement a donc été acceptée par l’Assemblée. Olivier Véran avait assuré que cette date était nécessaire pour avoir de la « lisibilité et de la visibilité » sur l’évolution du virus. Cela ne veut pas forcément dire que le pass sanitaire sera demandé jusqu’à cet été mais le gouvernement aura le droit d’y recourir jusqu’à cette date.

Le gouvernement craint une nouvelle vague pendant l’automne-hiver, comme l’a affirmé le ministre de la Santé. « Le pass sanitaire est un outil souple et très protecteur, que nous conserverons tant que la situation restera à risque mais que nous allègerons dès que nous le pourrons » , a ainsi détaillé Olivier Véran.

>>> A lire aussi : Reconfinement inévitable pour ces 60 départements : les chiffres qui inquiètent

La suite après cette publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.