Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Ce médicament pourrait réduire les formes graves

Publié par Sacha JOUANNE le 03 Nov 2021 à 6:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un médicament appelée la fluvoxamine, habituellement utilisé comme antidépresseur, pourrait réduire les risques de formes graves du Covid-19. Cette annonce a été faite dans une étude publiée dans le Lancet Global Health suite à un essai clinique. Cependant, les avis divergent sur cette publication.

covid-19-pilule-fluvoxamine-medicament

>>> À lire aussi : 6 patients Covid sur 10 hospitalisés ne sont pas vaccinés ? Cette pub du gouvernement ment…

Bientôt une pilule comme remède pour lutter contre la Covid-19 ?

C’est une nouvelle qui risque de faire beaucoup de bruit ! Une étude au Brésil a montré que le médicament appelé la fluvoxamine pourrait réduire les formes graves de la Covid-19. C’est ce qu’ont conclu plusieurs chercheurs à l’issue d’un essai clinique qui a notamment été publié dans la revue scientifique : Lancet Global Health. Habituellement utilisée comme antidépresseur, cette pilule pourrait alors limiter les hospitalisations liées au coronavirus. « La fluvoxamine, un médicament qui existe déjà et dont le coût est réduit, diminue le risque de devoir recourir à des soins avancés chez (une) population aux risques élevés » , ont écrit les chercheurs qui ont mené cette étude.

Il faut tout de même savoir que l’essai clinique a été effectué sur près de 1500 personnes et dans une dizaine d’hôpitaux au Brésil. Cependant, les patients devaient comporter un facteur de risque comme avoir plus de 50 ans, être diabétique, ne pas s’être fait vacciner ou encore fumer.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Comme le rapporte Le Progrès, pour connaitre réellement l’efficacité du médicament, l’étude brésilienne a été comparée entre deux groupes mais d’effectif équivalent. L’un comportait des malades traités avec la fluvoxamine et l’autre rassemblait des patients sous placebo. Les résultats ont montré que 11% des individus sous fluvoxamine ont été hospitalisés alors que cela a représenté 16% concernant les personnes sous placebo.

Des avis différents sur cette étude

Suite à la publication de cet essai clinique dans le Lancet Global Health, plusieurs scientifiques ont donné leur avis dessus. « Cette étude laisse clairement penser que la fluvoxamine constitue une option efficace, sûre, peu coûteuse et plutôt bien tolérée pour traiter les malades du Covid-19 non hospitalisés » , a expliqué le chercheur Otavio Berwanger, qui n’a aucun lien avec cet essai, dans un commentaire publié par la revue.

Cependant, le chercheur à l’Inserm, Frédéric Adnet ne semble pas totalement convaincu par cette étude. Comme le rapporte Le Parisien, il a déclaré : « Il y a un signal faible et intéressant en faveur de cette molécule (NDLR : la fluvoxamine), mais on est très loin du médicamentmiracle. Tout l’enjeu est de transformer l’essai et de voir si elle a réellement une incidence sur les formes graves » .

Au contraire de l’homme politique, Florian Philippot, très engagé contre le pass sanitaire notamment, qui s’est réjoui des résultats. Il l’a notamment fait savoir sur son compte Twitter en postant le message : « On a officiellement un traitement à 4 dollars (…) Mais Véran a préféré acheter 50 000 pilules au labo américain Merck, à 700 dollars la dose, sans publication dans la moindre revue ! Asséchons le marécage ! » .

>>> À lire aussi : Covid-19 : Ce nouveau plan assez alarmant de l’OMS