Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

De gros doutes sur l’efficacité de ce vaccin : il pourrait poser problème !

Publié par Lucie B le 08 Fév 2021 à 10:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lundi 8 février, l’OMS se réunit pour faire part de ses recommandations concernant le vaccin AstraZeneca, dont l’efficacité est jugée limitée face au variant sud-africain.

vaccin-astrazeneca

À lire aussi : Covid-19 : 1 Français sur 2 porte un masque sale !

Un vaccin moins cher, plus facile à transporter mais moins efficace

Le week-end dernier, plusieurs pays d’Europe, dont la France, ont commencé à administrer des doses du vaccin Oxford/AstraZeneca. Ce vaccin est différent des vaccins Pfizer et Moderna, autorisés également, qui utilisent la technique de l’ARN messager. L’AstraZeneca est à vecteur viral, ce qui le rend moins cher à la vente. En effet, une dose de ce vaccin coûte 1,78 euro contre 12 euros pour Pfizer et 14,60 euros pour le Moderna.

Il est également plus facile à transporter, il nécessite seulement un transport réfrigéré. Par contre, son efficacité face au Covid-19 est de 70 %. Ce taux de réussite descend énormément face au variant sud-africain, d’après une étude de l’Université de Witwatersrand, à Johannesburg.

Une nouvelle version pour le variant sud-africain en préparation

Dans cette étude, l’Université estime que l’efficacité du vaccin Oxford/AstraZeneca n’est que de 22 % face à des formes modérées du variant sud-africain. Pour les formes graves, il n’a aucun résultat. Suite à cette étude, le comité stratégique des experts en immunisation de l’OMS se réunit, lundi 8 février, afin d’établir des recommandations provisoires.

L’organisation précise : « une attention particulière sera donnée à la discussion sur l’utilisation du vaccin sur les adultes les plus âgés » . En France, l’AstraZeneca n’est administré qu’aux personnes de moins de 65 ans.

Dans une interview sur la BBC, la chercheuse Sarah Gilbert, qui dirige pour l’Université d’Oxford, le développement du vaccin, confirme que le vaccin a « une efficacité limitée contre les formes modérées de la maladie due au variant sud-africain » . Toutefois, la chercheuse annonce qu’une « version avec la séquence du variant sud-africain est en préparation » , que les chercheurs espèrent être prête pour l’automne.

Source : FranceInfo

À lire aussi : « Du jamais vu » : l’enquête sur le Covid-19 à Wuhan pourrait faire de lourdes révélations

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER