Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sport

Finale de la Coupe du monde : l’arbitre confie enfin… qu’il y a eu des erreurs

Publié par Lucas Obin le 30 Déc 2022 à 6:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Comme dans toutes les finales, il faut toujours un gagnant… et un perdant. Pour autant, dans la majeure partie des cas, le perdant a souvent tendance à chercher des excuses. Si les joueurs de l’Équipe de France n’ont pas directement manifesté leur mécontentement à l’encontre, notamment, de l’arbitre de la finale face à l’Argentine, d’autres l’ont fait à leur place. Et pour la première fois, le principal visé a pris la parole !

>>> À lire aussi : « Barre-toi » : cet énorme tacle envoyé à Didier Deschamps après la Coupe du Monde !

L’arbitre a sifflé trop vite…

Son nom est Szymon Marciniak et il est devenu célèbre pour avoir arbitré la finale de la Coupe du Monde 2022 opposant la France à l’Argentine. Pendant la rencontre et bien après, sa prestation a été critiquée, particulièrement vis-à-vis de certaines décisions qu’il a pu prendre, à chaud, sur le terrain. Pour les Français, une certaine image reste ancrée dans les esprits

Et pour cause ! Alors que les Bleus partaient en contre-attaque en pleine finale de Coupe du Monde, un Argentin s’est permis une faute sur Kingsley Coman qui, dans le feu de l’action, s’est tout de suite relevé pour tenter de poursuivre son action. Mais il est trop tard : l’arbitre Szymon Marciniak a sifflé la faute et a mis fin à l’espoir des Français. Fortement critiqué pour avoir sifflé trop vite, il est revenu sur les faits pour la première fois depuis quelques jours.

>>> À lire aussi : Merci Les Bleus : la nouvelle chanson de Vegedream dévoilée, les internautes pas très convaincus

kylian mbappe

Pour Kylian Mbappé, les erreurs d’arbitrage ont été difficiles à encaisser…

… et l’assume totalement

« J’ai interrompu une contre-attaque après un mauvais tacle. J’ai eu peur que le joueur victime d’une faute veuille se venger. J’ai mal interprété… C’est difficile, sur une action comme celle-ci, je prends une décision dans le noir… », a ainsi expliqué l’arbitre de la finale de la Coupe du Monde. Si l’erreur est humaine, la peine dans les cœurs des Bleus et de leurs supporters est, elle, pour toujours. Faute avouée à moitié pardonnée… Dans tous les cas, ce match restera pour longtemps dans les annales !

>>> À lire aussi : Pour la première fois, Kylian Mbappé réagit aux célébrations du gardien argentin : une réponse de grand champion !

Source : Pure Break
0