Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Écologie

Tour de France : cette mesure pour lutter contre la canicule scandalise

Publié par Mia le 20 Juil 2022 à 16:16

Cette dernière semaine, la canicule battait son plein en France et partout ailleurs en Europe. Avec des chaleurs extrêmes, à plus de 40 degrés, il est vivement déconseillé de pratiquer une activité physique pour éviter les coups de chaud. Mais, pas de bol, en ce moment, c’est également le Tour de France annuel. Dans ce cadre, les organisateurs ont mis en place une mesure insolite et très polémique. Pour lutter contre la canicule pendant le Tour de France, des milliers de litres d’eau ont été utilisés pour « rafraichir les routes » .

tour de france canicule mesures polemique

10 000 litres d’eau contre la canicule au Tour de France

Il y a peu de temps, des militants pour le climat ont fait un sitting durant le Tour de France, et ce, en pleine canicule. Un geste pour alerter sur l’urgence écologique en profitant de la médiatisation de cet événement sportif. Dans la même veine, une autre information vient de nous parvenir au sujet, là aussi, de l’environnement. En effet, tandis que le Tour de France se déroule pendant la canicule, les organisateurs ont dû prendre des mesures drastiques. Des décisions polémiques censées garantir le bon déroulement de la course sous cette chaleur apocalyptique.

Interrogé sur RMC, André Bancala, le « Monsieur Route » du Tour de France, a dévoilé comment les organisateurs ont fait pour rendre la course vivable pendant la canicule. D’après lui, ils auraient utilisé plusieurs milliers de litres d’eau pour rafraichir les routes où passent les cyclistes. « Ça va devenir de plus en plus torride dans les 2-3 jours à venir » , avait-il dit le 16 juillet dernier. « À certains endroits, l’asphalte va commencer à fondre, vous imaginez comment cela peut finir ? […] Les pompiers devraient donner un coup de main avec de l’eau brumisée à certains endroits pour tiédir le peloton. […] C’est une idée qui circule pour limiter l’effet de chaleur » , a ainsi révélé André Bancala.

Toujours selon lui, les organisateurs ont utilisé environ 2000 litres d’eau le vendredi 15 juillet pour éviter la fonte des routes. Et apparemment, ce n’est pas tout. D’après lui, environ 10 000 litres d’eau pourraient être utilisés pour les étapes pyrénéennes. Une information qui n’a pas du tout plu aux internautes et écologistes.

40 degrés : Du gaspillage et une vraie mise en danger

Très peu écologique, surtout quand on sait que l’eau pourrait manquer dans plusieurs décennies, cette solution ne passe pas du tout. Pour de nombreux écologistes, militants pour le climat et internautes, il s’agit là d’un gaspillage pur et dur. D’autant que, pour eux, il suffisait de suspendre la course pendant les épisodes caniculaires. Cela aurait évité de gaspiller de l’eau inutilement, juste pour que les coureurs puissent continuer à circuler.

Par ailleurs, d’autres internautes ont soulevé un autre problème dans cette idée d’un Tour de France sous la canicule. Ne serait-ce pas dangereux de faire pédaler des coureurs sous une chaleur de 40 degrés ? Encore une fois, la suspension de la course aurait été de mise. D’autant que nous avons déjà eu des accidents durant cette course. Il était donc inutile de mettre davantage en danger les cyclistes. Voici les réactions des écologistes et internautes :

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.