Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Christian Quesada : manipulations, fausses identités… de nouvelles révélations glaçantes

Publié par FJ le 29 Mar 2021 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Christian Quesada était incarcéré à la prison de Bourg-en-Bresse depuis deux ans maintenant pour détention d’images pédopornographiques. Ce jeudi 25 mars, l’ancien champion des « 12 coups de midi » est sorti de prison. Une décision qui a vivement fait réagir notamment sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste.

Cyril Hanouna et les chroniqueurs ont abordé le sujet et les déclarations de Guillaume Genton sont glaçantes. Découvrez la séquence dans la vidéo ci-dessous : 

>>> À lire aussi : Christian Quesada : L’ancien maître de midi vient d’être libéré de prison !

Christian Quesada libre

Depuis jeudi 25 mars, Christian Quesada est à nouveau un homme libre. Depuis mai 2018, l’ancien champion des « 12 coups de midi » est incarcéré à l’hôpital de Bourg-en-Bresse. Et pour cause, alors que sa vie allait prendre un tout nouveau tournant grâce à ses nombreux gains empochés dans l’émission présenté par Jean-Luc Reichmann, son côté sombre a pris le dessus.

Ces déclarations ont évidemment fait l’effet d’une bombe, notamment pour Jean-Luc Reichmann. Et pour cause, l’animateur s’était lié d’amitié avec le champion, lorsqu’il a appris la vérité, il est tombé des nues. Triste coïncidence, Jean-Luc Reichmann incarne depuis quelques années maintenant sur TF1 Leo Matteï, un policier qui lutte contre les violences faites aux enfants.

>>> À lire aussi : Christian Quesada remis en liberté : ces horreurs trouvées dans son ordinateur

Des déclarations qui font froids dans le dos

Depuis l’annonce de sa libération, le sujet est évidemment abordé dans de nombreux médias. C’est le cas notamment de Touche Pas à Mon Poste. L’émission a bien entendu parlé du sujet et les révélations de Guillaume Genton font froid dans le dos.

Le producteur a révélé le contenu de l’ordinateur de Christian Quesada, mais également son fonctionnement bien rodé. « Ça va beaucoup plus loin. Il y a de la manipulation, des fausses identités. Il prenait des photos de mineurs à leur insu dans la rue afin de se masturber après. Il échangeait les images avec d’autres gens, il les regardait avec des personnes… » Il avait même mis en place une grille tarifaire : « Pour mater c’est 100 balles, pour toucher c’est 200 balles, pour faire l’amour c’est 300 balles ». 

>>> À lire aussi : Christian Quesada métamorphosé physiquement : voici à quoi il ressemble aujourd’hui !

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0