Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

« Il faut le couper au montage » : Nouvelles révélations dans TPMP sur le candidat de Koh-Lanta mis en examen pour homicide involontaire (vidéo)

Publié par Romane TARDY le 10 Fév 2022 à 12:51
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Nouveau scandale dans Koh-Lanta. Un candidat de la nouvelle saison qui va bientôt être diffusée sur TF1 aurait été mis en examen pour homicide involontaire. L’avocat de cet aventurier était sur la plateau de Touche pas à mon poste. Découvrez ses révélations et les avis des chroniqueurs dans la vidéo ci-dessous.

>>> A lire aussi : « Ça va boycotter fort » : Les internautes très en colère suite au retour de Koh-Lanta le mardi soir

Koh-Lanta : Un candidat mis en examen pour homicide involontaire

Le Canard Enchainé a dévoilé une bombe sur la nouvelle saison de Koh-Lanta. Un candidat aurait été mis en examen pour homicide involontaire. Après les histoires de tricherie, un nouveau scandale qui ne va pas aider l’émission programmée à partir du mardi 22 février.

Le candidat pompier aurait « donné à la troupe des ordres inadaptés, parfois contradictoires, et fourni une formation insuffisante et des matériels obsolètes » lors d’une intervention selon le média. Cette erreur aurait conduit à la mort d’un de ses collègues âgé de seulement 24 ans.

Evidemment, qui dit scandale dit TPMP. L’avocat du candidat, Ludovic Para, s’est rendu sur le plateau pour faire des révélations et éclaircir l’affaire. Son seul objectif : « rétablir la vérité » . Il a défendu son client en revenant sur la scène de l’incendie remontant à 2016. Si François n’était pas sur les lieux, il a été mis en examen « parce qu’il était le responsable de la formation et qu’on a mis en cause toute la chaîne (…) C’est une responsabilité hiérarchique, pas une responsabilité d’homme. Les quatre victimes ont reçu leur formation avant 2012. C’est-à-dire qu’il est mis en examen en sa qualité de responsable de la formation alors que ce n’est pas sous son égide que les formations ont été données » . L’avocat a appuyé sur la présomption d’innocence pour son client.

Le candidat coupé au montage ?

Gilles Verdez a d’ailleurs pété un plomb et estime que « il faut le couper au montage » . « Votre client, il a menti par omission » , a ajouté le chroniqueur. Raymond Aabou était du même avis : « Pourquoi il l’a pas dit à la prod, je vais faire Koh-Lanta je suis sélectionné mais regardez le camion c’est pas moi, la forêt c’est pas moi, lui je le connais pas, lui c’était en 2012 et la production aurait dit ok, j’entends ce que tu dis présomption d’innocence tu fais l’émission quand même et ok non tu t’en vas car tu vas être mis en examen et on ne peut pas te faire passer pour un super héros sur TF1 à une heure de grande écoute, faut penser à la famille et aux amis, on ne peut pas faire de toi un héros si après au jugement ça part en vrille » .

L’avocat a alors répliqué : « Cela fait moins de 24h que c’est sorti et je suis chez Cyril Hanouna en train de parler de ce dossier. Avec un buzz comme celui-là, vous pensez vraiment que s’il avait dit ça à la production on lui aurait dit on va vous accorder le bénéfice du doute. Il ne l’a pas dit car on ne lui a pas posé la question. Pourquoi l’aurait-il dit car être mis en examen c’est être présumé innocent » .

>>> A lire aussi : Denis Brogniart, un salaire de 35 000 euros par émission ? L’animateur rétablit la vérité

0