Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

Des familles qui vivent dans des tombes : le documentaire qui a choqué les téléspectateurs !

Publié par Justine le 29 Juin 2020 à 14:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Diffusé dimanche 28 juin, l’émission Sept à Huit a dévoilé un reportage qui a choqué les téléspectateurs. En effet, on nous dévoile que des familles vivent dans des caveaux et ce, en toute légalité. Ce phénomène touche les familles les plus pauvres, qui n’ont pas d’autre choix que d’occuper les cimetières pour survivre.

La suite après cette publicité
Sept à huit, cimetière Philippines

>>> À lire aussi : « J’en ai rien à f… des morts » Cette adolescente de 15 ans se filme en train de danser sur les tombes et fait scandale !

Sept à Huit diffuse un reportage choc

La suite après cette vidéo

Connu pour ses reportages chocs, l’émission Sept à Huit diffusée sur TF1 et présentée par Harry Roselmack, a encore frappé fort. À Manille, aux Philippines, les familles les plus pauvres n’ont pas de logement et survivent dans des conditions très étonnantes. C’est ainsi que le cimetière Nord, le plus grand de la ville (avec 54 hectares) est désormais largement occupé par ces personnes.

La suite après cette publicité

Le reportage dévoile des images choquantes d’adultes et d’enfants qui cohabitent dans des caveaux désormais aménagés comme une vraie petite maison. En effet, on aperçoit un coin cuisine, des matelas et parfois la climatisation qui permettent aux familles d’avoir un toit sur la tête. Toutefois, certaines familles n’ont pas assez de place pour disposer tous les matelas dans le caveau. C’est pourquoi certains habitants sont obligés de placer leur matelas directement sur une tombe.

>>> À lire aussi : Un homme découvre sa propre tombe dans un cimetière : il pense que son ex lui a joué un mauvais tour

Sept à Huit Présente un cimetière insolite

La suite après cette publicité

Cette manière de vivre plutôt affreuse dévoilée par Sept à Huit est pourtant autorisée par la loi. LCI explique que « la loi du pays le tolère pour les personnes propriétaires du caveau familial et celles qui passent un arrangement avec les proches des défunts. Ces dernières constituent la grande majorité des habitants de ce cimetière ».

Depuis plusieurs années maintenant, ce cimetière est devenu « une ville au milieu des morts ». Ce lieu de recueillement est désormais occupé par 10 000 individus qui amènent confort et loisirs pour s’occuper et vivre avec le strict nécessaire. Aujourd’hui, on trouve des commerces, un terrain de basket, des salles de classe et une extension qui permet d’avoir l’électricité et l’eau courante ! Le cimetière continue d’accueillir chaque week-end au moins 100 enterrements au milieu de cette « vie de quartier » improvisée.

>>> À lire aussi : Un cimetière à pales d’éolienne : le paradoxe de l’écologie

La suite après cette publicité