Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

« Je suis bouleversé » : sur France Inter, le fidèle collègue de Léa Salamé est pris d’une vive émotion en direct… (vidéo)

Publié par Lucas Obin le 07 Déc 2022 à 20:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le débat sur la fin de vie n’en finira donc jamais de provoquer des séquences très touchantes. Et pour cause… Ce mardi 6 décembre, dans la matinale de France Inter animée par Léa Salamé et Nicolas Demorand, le journaliste a été pris d’une vive émotion au moment de lire le texte d’un homme dont l’épouse a terminé sa vie… en soins palliatifs. La vidéo qui suit montre à quel point sa voix a pu trembler, en direct, à la radio…

>>> À lire aussi : « Fin de vie » : Mylène Farmer fait de terribles confidences

Sur France Inter, l’acolyte de Léa Salamé perd ses mots

C’est une situation forcément bouleversante et très délicate dès lors que nous sommes amenés à voir l’un de nos proches prendre la direction des soins palliatifs… Et ça, Nicolas Demorand, célèbre journaliste et collègue de Léa Salamé dans la matinale de France Inter, l’a vécu. En effet, alors qu’il animait un débat sur la fin de vie et les réticences françaises vis-à-vis de l’euthanasie, son émotion a pris le dessus au moment de clore les échanges…

« Excusez-moi, je suis bouleversé… Ça me rappelle des souvenirs personnels », se met alors à expliquer le journaliste de France Inter en lisant le message d’un auditeur qui a vu son épouse s’éteindre petit à petit, en soins palliatifs, entourée de ses proches. Que lui est-il donc arrivé pour être pris d’une telle émotion ?

>>> À lire aussi : Attentats de Bruxelles : marquée par l’horreur, elle choisit l’euthanasie pour mettre fin à ses souffrances…

france inter fin de vie nicolas demorand lea salame

Nicolas Demorand été très ému en direct à la radio…

Il a perdu son frère dans des circonstances similaires

En réalité, lorsqu’il parle de souvenirs personnels, Nicolas Demorand fait référence à la perte de son frère, touché par un cancer, qui avait été accompagné de manière formidable par le service des soins palliatifs de l’hôpital dans lequel il se trouvait. « Je suis très reconnaissant qu’ils aient fait cela. Pour ça : merci à eux ! », a ainsi conclu le journaliste de France Inter pour mettre un terme à une séquence qui, à coup sûr, a été plus que difficile à traverser pour lui…

>>> À lire aussi : Une infirmière en soins palliatifs révèle les derniers mots de ses patients en fin de vie : c’est déchirant !

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0