Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

Une jeune fille va découvrir la sévérité d’un jugement (vidéo)

Publié par Alicia Trotin le 19 Nov 2022 à 18:37
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Âgée de 18 ans, une jeune fille incarcérée en Amérique, va découvrir la notion de jugement. Alors qu’elle pense que son comportement n’est pas important, un juge de Miami va se permettre de la remettre à sa place. Une leçon qui restera assurément gravée dans sa mémoire.

À lire aussi : Parents : Cette punition jugée trop violente envers les enfants pourrait être déconseillée

Une leçon efficace

Arrêtée il y a quelques années pour une affaire de possession de drogue, Pénélope Soto ne va pas prendre au sérieux la situation dans laquelle elle se trouve. Incarcérée, elle va manquer de respect au juge d’instruction. Sans perdre de temps, il va prendre une décision radicale face à son comportement.

Pour son manque de sérieux, la jeune femme va écoper d’une amende de 10 000$. Cette première sentence, très lourde pour Pénélope Soto, va l’énerver. Une fois de plus, elle va lui manquer de respect et ira même jusqu’à violemment l’insulter au moment de retourner dans sa cellule. Bien qu’étonné, le juge ne se démonte pas, et va plusieurs fois s’amuser à la faire aller et venir. Pour outrage au juge, il la condamnera à 30 jours de prison. Une décision extrêmement radicale, qui choquera toute l’audience et évidemment, la jeune fille.

Pénélope Soto
©Court Video 

À lire aussi : Lors de son procès pour possession de drogue, il allume un joint au milieu de la salle d’audience

Une grosse prise de conscience

Après cela, Pénélope Soto comprend que son comportement n’est pas le bon devant le juge. Elle va alors lui présenter ses excuses quelques jours plus tard, les larmes aux yeux.

« Je m’excuse non seulement auprès du tribunal et de vous, mais aussi auprès de ma famille. »

Reconnaissant qu’elle regrettait son attitude, elle a également reconnu que c’était un comportement irrationnel vu la gravité de la situation. Elle a réussi à obtenir une seconde audience, où elle a pu expliquer qu’elle avait réussi les tests de dépistage de drogue. Elle assiste dorénavant à des réunions de rencontres anonymes pour les dépendants aux stupéfiants. Sa remise de peine et ses larmes lui auront appris une bonne leçon de morale.

0