Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Vidéos

On lui enlève des poumons un capuchon de stylo en décomposition qu’il avait avalé il y a 20 ans !

Publié par Nicolas F le 06 Juin 2017 à 10:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail


Ce jeune homme souffrait depuis son enfance de problèmes chroniques aux voies respiratoires. Il finit par se rendre à l’hôpital alors qu’il crachait du sang quand il toussait. Les médecins n’en reviennent pas de ce qu’ils voient à l’endoscopie. Il se fait opérer d’urgence pour extraire le capuchon d’un stylo à bille qu’il avait avalé quand il avait six ans.

 

Il a fallu attendre 20 ans pour que ça lui cause un vrai danger

Depuis toujours, Wang, originaire de Huaihua, dans la province de Hunan, souffre de problèmes respiratoires. Il est victime de toux chroniques, de douleurs à la poitrine, d’infections, mais rien de grave ne lui a jamais été diagnostiqué. Jusqu’au jour où il s’est mis à tousser du sang. Aujourd’hui âgé de 27 ans, il avait totalement oublié ce qu’il lui était arrivé à l’âge de six ou sept ans. Jusqu’à ce que les examens indiquent clairement la présence d’un objet surprenant.

Wang ne savait pas pourquoi il avait souvent mal à la poitrine (AsiaWire)

 

Le résultat des examens est surprenant (AsiaWire)

 

Le capuchon découvert à l’endoscopie (AsiaWire)

 

Capuchon en décomposition retrouvé dans ses poumons(AsiaWire)

Il avait avalé un capuchon de stylo par le « mauvais tuyau »

Un capuchon de stylo qui s’était logé dans ses poumons a pu être extrait. Le docteur Zhou Kangren et son équipe ont enlevé le capuchon qui était déjà en état de décomposition avancée. Son corps essayait d’absorber ou de résorber le plastique. La plupart du temps, si vous avalez un objet ou un aliment, il va passer dans le système digestif. Le réflexe de déglutition permet aux corps étrangers de passer dans le « bon trou », l’œsophage, grâce à l’action d’une trentaine de muscles différents. Si le cerveau est pris de court, il se peut que les aliments passent dans le « mauvais tuyau », la trachée qui elle est en connexion avec le système respiratoire.

0