Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Les images saisissantes de policiers violemment agressés lors d’une interpellation à Nice (Vidéo)

Publié par Manon CAPELLE le 25 Mar 2021 à 12:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce mercredi 24 mars, quatre policiers ont tenté d’interpeller un individu dans le quartier de l’Ariane à Nice. Les forces de l’ordre ont été prises pour cible et ont fait l’objet de jets de projectiles. Trois policiers ont été blessés et transportés à l’hôpital.

>>> À lire aussi : Renversé à moto, un policier se fait filmer et traiter de porc (vidéo)

Des policiers agressés après une interpellation à Nice

Dans la soirée du 24 mars, des policiers ont été pris pour cible dans le quartier de l’Ariane à Nice. Les forces de l’ordre ont voulu procéder à l’interpellation d’un individu sur un scooter qui roulait sans casque. Cependant, la situation a vite dégénéré. L’homme interpellé s’est mis à hurler pour ameuter d’autres personnes.

D’après le syndicat Alliance police nationale, ils étaient une cinquantaine de personnes. Les individus ont commencé par jeter ce qu’ils trouvaient au sol avant de desceller du mobilier urbain.

Face à ces individus, les forces de l’ordre ont réussi à procéder à l’interpellation. Toutefois, ils ont eu bien du mal à retourner à leur véhicule.

>>> À lire aussi : Agressé à l’arme blanche, un policier tue son agresseur par balles dans le 18e arrondissement

Trois membres des forces de l’ordre blessés

Les forces de l’ordre ont réussi à repartir du quartier de l’Ariane. Toutefois, deux policiers ont été blessés et transportés immédiatement à l’hôpital. Un troisième policier s’est déclaré blessé le lendemain.

L’un est blessé au genou et a obtenu 6 jours d’arrêt de travail. Les autres policiers sont blessés au tibia ainsi qu’à la main.

Le véhicule des forces de l’ordre a été endommagé. La carrosserie et le pare-brise sont abîmés. Le porte-parole du syndicat Alliance police nationale, Laurent Martin de Frémont, explique : « Ces violences urbaines ne sont pas tenables ». De plus, il ajoute : « Celui qui s’en prend à un policier doit être incarcéré, il n’y a pas de débat là-dessus ».

>>> À lire aussi : Un policier gravement blessé par un jet de pavé lors d’une intervention

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0