Brigitte Macron : ce bunker ultra secret dans lequel elle pourrait se réfugier en cas de problème…

Publié par Claire le 28 Jan 2019

Il est connu qu’en cas de crise, les responsables de la classe politique se retrouvent confinés dans un bunker dans l’attente que les événements se calment. Or, avec les manifestations des Gilets Jaunes, Brigitte Macron avait visiblement déjà tâté le terrain.

Brigitte Macron en état d’alerte

Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, la sécurité s’est considérablement accrue autour du couple présidentiel. Balade limitée pour Madame, escorte renforcée pour Monsieur, des mesures dites « préventives » mais trahissent un certain climat de tension. D’ailleurs, la première dame serait apparemment bien plus inquiète qu’il n’y paraît. Quant à Emmanuel Macron, son état de santé commence à alerter sérieusement ses proches. Il faut dire que face à une foule déchaînée qui réclame la tête du couple présidentiel, il y a de quoi se faire sérieusement du souci. D’autant qu’ils semblent ne reculer devant rien.

 

 

 

On se souvient notamment de l’acte III et IV des manifestants qui avaient carrément transformé les Champs-Élysées en zone de guerre. Du coup, à événement exceptionnel, mesures exceptionnelles. Et c’est ainsi que la veille du 8 décembre, Brigitte Macron visite le PC Jupiter, un bunker ultra-secret.

 

 

brigitte-macron-visite- bunker

« on nous a expliqués qu’en cas d’alerte, c’est là qu’il faudrait peut-être se réfugier »

 

Quand Brigitte Macron est une petite balade dans le bunker ultra-secret

C’est le Journal du Dimanche qui laisse filtrer l’information. Dans ses colonnes, on peut ainsi lire : « vendredi 7 décembre, les collaborateurs qui seront de permanence le lendemain visitent un secteur du Palais de l’Élysée qui leur est d’ordinaire interdit. Brigitte Macron s’est jointe à eux. » Par ailleurs, un membre du groupe qui visite l’endroit ultra-secret explique : « on nous a expliqués qu’en cas d’alerte, c’est là qu’il faudrait peut-être se réfugier. »

 

 

Personne ne sait si lors des manifestations les plus violentes des Gilets Jaunes et notamment l’acte IV, Brigitte Macron y est descendue. Quoi qu’il en soit, cette dernière « ne comprend pas que l’image son mari soit à ce point dégradée. » Quant au président : « il est très touché pour Brigitte, comme Pompidou l’avait été pendant l’affaire Markavic », explique un proche.

En savoir plus sur : - - - -

 
0