Coronavirus : il refuse de payer les frais d’hospitalisation de 7000 euros après la mort de son père en réanimation

La crise du coronavirus a durement touché le monde entier. Les hôpitaux ont été plus que sollicités mais malgré tous les efforts des soignants, cela n’a parfois malheureusement pas suffi. C’est le cas de cet homme de 74 ans, décédé du covid en réanimation. Malgré le travail du personnel de santé, son fils refuse de payer les frais d’hospitalisation.

coronavirus refus frais hospitalisation

>>> À lire aussi : StopCovid : très mauvaise nouvelle au sujet de l’application…

Une situation inédite

C’est une situation pour le moins délicate qui se passe dans le Val-d’Oise. Un chauffeur de bus de 74 ans a été touché par le covid il y a plusieurs semaines et après 10 jours en réanimation et soins intensifs, cela n’a pas suffi, il est malheureusement décédé. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Alors que son père vient de mourir, le fils refuse de payer les 7 000 euros de frais d’hospitalisation.

Ces frais, correspondent aux 20% de reste à charge non pris en charge par la Sécurité sociale, étant donné que le couple n’avait pas de mutuelle. Évidemment, cette somme est un coup dur pour la veuve qui a une maigre retraite de 560 euros.

>>> À lire aussi : Un Américain de 70 reçoit une facture colossale après avoir survécu au Covid

Il refuse de payer

Face à cette situation, son fils a refusé coûte que coûte de payer ces 7 000 euros restants. Selon lui, c’est l’État qui est en grande partie responsable de la mort de son père. Il considère également qu’il n’a pas à supporter la mort de son père accompagné de cette énorme facture.

« Déjà, c’est très dur. Alors, quand derrière, ma mère me dit qu’il faut payer 7.000 euros alors qu’elle touche 560 euros de retraite, si elle prend sur ses économies pour payer les frais comment elle va faire pour vivre » confit-il à RMC avant d’ajouter : « Mes parents ne sortaient pas. Dès que le Président a dit qu’on pouvait aller voter, ils sont sortis confiants. Le 15 mars, le jour du vote, il y a eu les premiers symptômes et tout s’est enchaîné ».

>>> À lire aussi : Covid-19 : contaminé sur son lieu de travail, cet infirmier va recevoir un courrier totalement scandaleux !

En savoir plus sur : - - -

Publié par FJ le 20 Juin 2020
0