De grandes cuvées de rosé touchées par un énorme scandale sanitaire !

La Direction Générale de la concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes a découvert une énorme arnaque.

C’est l’été, le soleil arrive, après s’être fait dorer la pilule, on se rafraîchit à l’ombre d’un parasol avec une petit verre de rosé bien frais. Les Français raffolent de rosé en été, et ça se voit dans les ventes. La France est le premier producteur au monde de rosé, et de nombreux pays nous envient notre savoir-faire. Mais, comme nous le montre la vidéo en haut de l’article, le vin rosé n’est pas à l’abri d’un scandale. C’est la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes qui a démasqué une énorme arnaque.

 

Le rosé n’est pas du rosé !

Ainsi, un énorme scandale sanitaire a été démasqué dans de grandes cuvées de rosé. En effet, la DGCCRF a enquêté dans plus de 70 000 laboratoires et a découvert que certains rosés français n’étaient en fait…pas du rosé Français ! Ainsi, il s’agissait en réalité de rosé espagnol, qui a été vendu sous plusieurs étiquettes de « Côtes de Provence« . Un véritable scandale pour les amateurs de rosé, alors que l’été et les vacances battent leur plein.

 

Espagnol contre Français, voyez-vous la différence ?

Ainsi, les consommateurs ont été dupés. Généralement, les bouteilles étaient étiquetées avec un drapeau Français, et un nom de domaine bien Français également. Pourquoi une telle arnaque ? Car le vin français est beaucoup plus cher que le vin espagnol. Acheter le vin 60% moins cher permet d’énormes bénéfices à l’acheteur. Mais la DGCCRF rassure : dans la majorité des laboratoires visités, les réglementations sont correctement appliquées. Ouf.

grosse arnaque chez les cuvées de rosé

 

En savoir plus sur : -

Publié par Charlotte Z. le 11 Juil 2018