À partir du 1er Janvier 2017, nous serons tous donneurs d’organes… par défaut ! Plus besoin de cartes

 

Tous donneurs d'organes par défaut ! C'est le principe du consentement présumé !

 

En effet, à partir du 1er Janvier 2017, plus besoin de carte de donneur pour les donneurs d'organes. Nous serons tous donneurs d'organes par défaut. Si vous souhaitez vous y opposer, vous devez le signaler. En résumé, à partir de maintenant, vous n'avez plus à signaler que vous souhaitez faire don de vos organes. Toutefois, si vous ne souhaitez pas être donneur, vous devez le signaler. Plus besoin du consentement de la famille non plus.

 

Et cela est rendu possible par l'amendement de la loi Touraine qui entre en vigueur en 2017. Sachez quand même que ce principe de consentement présumé est déjà inscrit dans la législation depuis la loi Caillavet de 1976. Mais en pratique, cela n'était pas fait. Les médecins demandaient souvent l'avis de la famille... Et puis comment faire quand les proches refusent ? Délicat non ?

 

Alors pourquoi maintenant cela serait-il appliqué ? On estime que désormais, les gens seront davantage informés de cette mesure en amont. D'où l'intérêt de parler de cela avec vos proches. Et si jamais quelqu'un ne veut pas donner ses organes, il doit s'inscrire sur le registre des refus.

 

Alors on vous l'accorde, cela peu paraître un peu abrupte. D'ailleurs, l'ordre des médecins s'était opposé à cette mesure en expliquant que les familles des défunts dont les organes allaient être donnés pourraient se sentir exclus du dialogue post mortem. Pas toujours évident dans un processus de deuil. Toutefois, la France manque cruellement de donneurs d'organes... Et des milliers de vies pourraient être sauvées chaque année si tous les donneurs consentants avaient leur carte de donneur sur eux. C'est ce que va permettre ce principe de consentement présumé.

 

Qu'en pensez-vous ?

Publié par Elsa le 29 Déc 2016
 
 
0