Une ligne de bus sans chauffeur a été inaugurée sans incident majeur en Estonie

C’est une première qui s’est soldée par une réussite technologique. Les pays baltes sont souvent désignés comme le centre des nouvelles technologies en Europe, et cette invention estonienne le confirme. Des bus sans chauffeurs ont entamé une phase de test, à Tallinn, la capitale de l’Estonie. Aucun incident majeur n’a été rapporté, à l’heure actuelle.

Une innovation scrutée par l’Europe

La présidence du Conseil de l’Union européenne est à la charge de l’un des pays de l’Union et tous les 6 mois, un autre pays en prend la présidence. Pour la première partie de 2017, Malte présidait l’Union, et pour la seconde partie, qui a démarré en juillet, c’était au Royaume-Uni de prendre le relais. Suite au Brexit, il était peu judicieux d’honorer le pays d’une telle présidence, qui lui a été retirée et a été attribuée à l’Estonie. C’est dans ce contexte que le petit pays balte est devenu le visage de l’Europe. La présidence est surtout un moyen de mettre en lumière le pays, sa culture, mais aussi ses innovations.

(Aron Urb (EU2017EE))

(Aron Urb (EU2017EE))

(Aron Urb (EU2017EE))

(Aron Urb (EU2017EE))

Les bus ont tout de même commis des infractions

L’Estonie a fait fort, en inaugurant son système de bus sans chauffeur. Les bus proposent actuellement un circuit touristique dans la capitale. La loi oblige néanmoins la présence humaine d’un superviseur à bord. Cette personne n’a aucun contrôle direct sur la conduite du véhicule, elle sert surtout à accueillir les passagers et à leur expliquer la technologie. Même si aucun incident majeur n’a été déclaré, en trois jours, il y a tout de même quelques infractions qui ont été signalées. Apparemment, un des bus a failli entrer en collision avec une voiture de police, n’ayant pas cédé une priorité et un autre ne se serait pas arrêté à un passage pour piétons malgré le feu rouge.p

Publié par Nicolas F le 06 Août 2017
 
0