Un village pour pédophiles a été construit en Floride, afin qu’ils puissent vivre à l’écart de la société

En Floride, les lois à l’encontre des prédateurs sexuels, et en particulier des pédophiles, les empêchent de vivre comme tout le monde. Une fois condamnés, après avoir purgé leur peine, ils sont encore souvent restreints dans leurs mouvements et perçus comme la paria de la communauté. Les pédophiles ne peuvent pas approcher certains lieux publics ni les écoles. Alors, il existe une ville isolée du reste de la société, où les pédophiles peuvent être libres de leurs mouvements.

 

Les lois sont très strictes en Floride

À Pahokee, une communauté baptisée « Miracle Village » est un lieu où vivent 200 personnes, dont une centaine sont des pédophiles qui ont été condamnés par la justice. Cette communauté isolée et indésirable regroupe tous les agresseurs sexuels de la région, qui ont téléchargé du contenu illégal ou ont violé des enfants. Aucun d’entre eux ne peut s’approcher à moins de 300 mètres d’une école, d’un parc ou d’une plaine de jeux. Cette communauté qui est située à plus de 3 kilomètres d’une zone citadine permet aux condamnés de se déplacer sans craindre d’enfreindre cette loi.

 

Des pancartes sont plantées devant les maisons des pédophiles

C’est un reportage de France 2 qui a ouvert les portes du « Miracle Village » et qui a eu le droit d’approcher ces prédateurs sexuels. Le village a vu le jour en 1960, bâti sur d’anciens champs de sucre de canne. Lorsque l’exploitation a pris fin, les cabanes des travailleurs ont été abattues et des bungalows ont poussé à la place. C’est un pasteur qui a eu l’idée de construire cet endroit pour faciliter la vie des agresseurs sexuels. La loi autorise en Floride de planter une pancarte devant les maisons où vivent des prédateurs sexuels. Dans le village, personne n’est donc embarrassé par la présence de ces panneaux rouges.

Crédits : BBC, France 2

Publié par Nicolas F le 19 Jan 2018
0