Le nouveau dérapage d’Alain Finkielkraut : “Je dis aux hommes, violez les femmes”

Alain Finkielkraut a une nouvelle fois fait parler de lui mais pas de la bonne façon. Il était invité pour la Grande confrontation sur LCI. Lors de l’émission Finkielkraut débattait avec Caroline de Haas sur la liberté d’exprimer ses opinions. Mais lorsque le viol a été évoqué, l’écrivain-philosophe a fait une “blague” plus que douteuse que vous pouvez retrouver dans la vidéo ci-dessous

Le nouveau dérapage d’Alain Finkielkraut

Ce mercredi 13 novembre, David Pujadas animait la Grande confrontation sur LCI. Lors de ce débat, plusieurs personnalités de différents domaines étaient invitées pour débattre autour de cette question : toutes les opinions sont-elles bonnes à dire ? Mais très, vite le ton entre les intervenants et le public est devenu houleux…

L’écrivain Alain Finkielkraut, qui avait un avis bien tranché, sur la question, ne s’est pas gêné de dire ce qu’il pensait. Les propos qu’il a tenus sont simplement ahurissants : “Le politiquement correct ce n’est pas la bienveillance. Il y avait autrefois le viol. Aujourd’hui il y avait la culture du viol…” . 

Dès le début de son propos, la militante féministe Caroline de Haas a montré des signes de contestation avant qu’Alain Finkielkraut ne poursuive.  Il finit par conclure “sa théorie” :

“Il y a toujours le viol, essayez de comprendre ce que je dis quand même. On parlait autrefois de viol et on dénonçait le passage à l’acte : la pénétration forcée. Aujourd’hui il y a la culture du viol. Cela englobe les blagues salasses, les dragueurs lourds, les attouchements et jusqu’à la galanterie. […] Ainsi assiste-t-on à l’extension de ce concept de sexisme. Il y aurait en France de nombreux violeurs en puissance…” . 

Caroline de Haas, outrée (comme les personnes dans le public), s’est fermement opposée à ces propos.

Crédit : LCI

>>> À lire aussi : Remarque sexiste et culture du viol : le restaurateur qui avait plaisanté sur le GHB a été relaxé

Les dérapages de ce genre sont de plus en plus fréquents…

La suite de l’émission a été de plus en plus tendue… Plusieurs extraits de sketchs polémiques ont été montrés comme ceux de Jean-Marie Bigard ou Tex. Caroline de Haas s’est montrée très affectée car pour elle, cela banalisait “la réalité que subissent des milliers de femmes en France” et a fait de nouveau référence à l’affaire Polanski. À ce moment, précis, Alain Finkielkraut a perdu le contrôle et a crié, devant les spectateurs effarés : “Violez, violez, violez, je dis aux hommes, violez les femmes. D’ailleurs, je viole la mienne tous les soirs et elle en a marre” . 

David Pujadas a tenté de calmer le jeu en mentionnant que la phrase était déplacée mais que c’était du second degré. Mais il était trop tard, la féministe s’insurgeait qu’un homme puisse tenir de tel propos et que cela ne faisait pas du tout rire.

Après ce gros dérapage sur une chaîne publique, les réseaux sociaux se sont enflammés demandant notamment la démission d’Alain Finkielkraut de France culture.

Crédit : LCI

>>> À lire aussi : Témoignage : « Mon petit ami m’a droguée et violée parce que je refusais de perdre ma virginité »

Publié par Jade le 14 Nov 2019
0