SCANDALEUX : SFR le licencie car il refuse de faire des photocopies « à la soeur du patron » ! (vidéo)

Il refuse de faire des photocopies, SFR le licencie

C’est scandaleux. Un employé de SFR, Steevy M., a été licencié par le groupe qui l’emploie le 14 juin dernier. Pourquoi ? Car ce dernier aurait haussé le ton avec une seconde employée. Cependant, les deux versions entre le groupe et Steevy ne sont pas les mêmes… Lorsqu’il a reçu sa lettre de licenciement, Steevy lit sur cette dernière, il y était écrit qu’il était renvoyé pour « manque de respect » et « cause réelle et sérieuse ». Pour découvrir la vérité, le journal 20 minutes a organisé une interview avec l’employé licencié. Remettons les choses en ordre.

 

Le 15 mai dernier, Steevy est à son travail chez SFR, c’est-à-dire « à l’espace SFR ». Au fil de la journée, trois clientes entrent dans la boutique du groupe. « L’une d’entre elles, F.P, se présente comme une salariée de SFR La Défense et me demande de photocopier ses feuilles d’imposition », explique l’employé à 20 Minutes. « J’ai accepté. Elle m’a ensuite demandé de faire aussi des photocopies pour l’une des personnes qui l’accompagnait. Je lui ai alors dit que ce n’était pas possible, que je ne pouvais pas me permettre d’utiliser autant de feuilles de papier au détriment des autres clients ».

 

La femme en question se serait alors mis en colère et aurait commencé à monter le ton et le menacer. « Elle me dit : ‘vous ne savez pas qui je suis, je suis la soeur d’Armando Pereira [le directeur général délégué de SFR].’ Elle m’a affirmé que j’allais avoir des problèmes« . Le responsable de la boutique est alors arrivé et a finalement fait lesdites photocopies. L’histoire s’arrête là pour aujourd’hui.

 

1 mois plus tard…

Un mois plus tard, l’employé reçoit donc cette fameuse lettre de licenciement et tente de comprendre ce qu’il a fait de mal. « Je ne comprends pas tout ». Dans la lettre, il est écrit qu’il aurait « haussé le ton » avec la jeune femme. De plus, il aurait déclaré devant témoins, « j’en ai rien à foutre, je ne le ferai pas ». Mais le problème c’est que l’employé affirme que rien de tel ne s’est produit. Et ne plus, une femme, témoin de la scène, appuie ses propos. La témoin n’a, bien sûr, aucun lien de près ou de loin avec Steevy.

 

Lorsqu’elle a rempli son « attestation de témoin », la jeune femme a décrit la scène. « Poliment, le jeune employé lui a expliqué qu’il ne pouvait faire autant [de photocopies] au détriment d’autres clients SFR. Cette dame s’est emportée et d’une voix menaçante devant tout le monde présent dans la boutique lui a textuellement dit : ‘Vous savez qui je suis ? Je suis la soeur du patron et j’ai le pouvoir de vous faire perdre votre emploi’. Sans perdre son sang-froid (…) le jeune employé lui a réexpliqué la situation (…) Devant l’acharnement, l’agressivité et les menaces de cette dame face à son employé, son supérieur n’a eu aucune autre solution que de satisfaire les « caprices » de cette dame ». Vous pouvez découvrir la réaction du groupe SFR dans notre vidéo.

 

Steevy M. ne veut pas en rester là et a décidé de porter l’affaire assez loin. Il a en effet pris un avocat. « Quoi qu’il arrive j’irai aux prud’hommes. Tout le monde a peur, personne ne veut se mouiller pour moi ».

Publié par Jeanne Tilly le 23 Juin 2018