Bientôt, vous pourriez être obligé de passer un test pour adopter un animal !

Pour lutter contre la maltraitance animale, un rapport à l’Assemblée évoque la possible mise en place d’un test obligatoire avant d’adopter un animal de compagnie. En quoi consisterait-il ?

A lire aussi : Ces images choquantes de maltraitance des éléphanteaux en Thaïlande déchirent le coeur !

Un test pour adopter un animal de compagnie ?

Adopter un animal est une responsabilité que certains prennent à la légère. La France est le pays qui compte le plus d’animaux domestiques dans les foyers. Pour réduire la maltraitance et les abandons, Loïc Dombreval, président du groupe « Condition animale » à l’Assemblée nationale, a remis un rapport de 300 pages au Premier ministre avec un ensemble d’idées. On y trouve notamment la proposition de la mise en place d’un test obligatoire avant d’adopter un animal. De quel type de test s’agit-il ?

Ce test serait un test de connaissances pour responsabiliser les Français : « Ce test n’est pas quelque chose pour embêter les Français mais pour les responsabiliser » a expliqué le député LREM et vétérinaire. Ce test gratuit pourrait prendre la forme d’un quiz de 20 à 30 questions sur les choses essentielles à savoir avant l’adoption d’un animal. Il pourra être réalisé en ligne. « Il est important de savoir certaines choses avant de devenir propriétaire » , ajoute-t-il. Le test se décomposerait en deux parties : conditions d’accueil et connaissance de base d’adoption (coût, soin, nourriture).

Réussir ce test permettra d’obtenir un certificat officiel à présenter lors de l’adoption de l’animal. Si la personne le rate, elle peut le recommencer car celui-ci lui permet de s’informer. Dans un premier temps, le test serait pour l’adoption des chiens et chats.

Eviter les abandons

Cette initiative cherche à limiter les achats impulsifs et donc aussi les abandons. « Un achat impulsif peut ensuite générer des abandons, parce que la personne va se rendre compte qu’un animal, ça coûte cher à nourrir, à soigner » , rappelle le député. Le test permettra aussi d’être sûr que la personne sait dans quoi elle s’engage : « Il est également important de savoir comment l’animal fonctionne, quelles sont les contraintes, les obligations, mais aussi si les conditions d’accueil sont adaptées. Toutes ces questions doivent être posées en amont, à l’aide d’un test » , a détaillé le député. Ce test sera accompagné de vidéos pour apprendre à bien éduquer et s’occuper de son animal.

Le rapport aborde aussi le thème de la stérilisation afin de la rendre obligatoire pour les animaux non destinés à la reproduction. La maltraitance animale deviendrait aussi plus sévèrement punie.

A lire aussi : Le plus vieux chien du monde, un Golden Retriever, fête son anniversaire !

En savoir plus sur : - -

Publié par Romane le 26 Juin 2020
0