Les chiens de prison : la nouvelle thérapie carcérale qui fait du bien aux prisonniers

Un programme d’aide aux détenus, lancé aux États-Unis, permet aux prisonniers de bénéficier de la présence d’un chien dans leur cellule. Ce programme a pour but d’aider les prisonniers à combler le manque d’interactions sociales, leur manque affectif, mais aussi de leur donner un but, comme prendre soin d’un autre, vouloir son bien-être,… Regardez la vidéo pour voir les images touchantes de ces prisonniers qui se sont pris d’amitié pour des chiens.

> À lire aussi : Les rencontres émouvantes entre prisonniers et chiens maltraités

Une association propose des chiens à dresser par des prisonniers

La fondation Canine Cell Mates fournit des chiens abandonnés à des prisonniers. Ces chiens qui étaient seuls dans des refuges, trouvent des maitres de substitution pendant deux mois. Le programme permet aux prisonniers d’adopter un chien pendant deux mois. Pendant plusieurs semaines, ils rencontrent d’abord l’animal qu’on leur a attribué et participent à des entrainements et des jeux de façon régulière. Une fois ce temps d’adaptation passé, le chien vit 24 heures sur 24 avec son maitre. Le maitre doit continuer à participer à la mission de dressage pendant les deux mois. Cette idée est à la fois utile pour le chien et pour les prisonniers. Ce programme est actuellement testé dans la prison du comté de Fulton, à Atlanta.

> À lire aussi : Pour lutter contre l’isolement des détenus, les prisons françaises pourraient bientôt être équipées d’ordinateurs !

Des détenus se prennent d’affection pour les chiens et apprennent à se socialiser

Pour ces maitres temporaires, leur chien devient leur centre d’attention. Ils apprennent à en prendre soin et à avoir des responsabilités. Ils ont aussi une motivation de se réveiller, d’organiser leur journée en fonction des besoins de leur animal. Évidemment, les chiens s’attachent vite aux détenus et leur rendent bien, en leur offrant beaucoup d’affection, voire d’amour. Après ce stage de deux mois en prison, les chiens sont habitués à bien se comporter et les probabilités qu’une famille veuille les adopter sont plus grandes. Les premiers tests du programme ont permis de diminuer de 50% les faits de violence en prison.

> À lire aussi : Des détenus ont ouvert une cagnotte pour soutenir leur surveillant qui venait de perdre sa femme

Crédits : YouTube/CNN

En savoir plus sur : - - - - -

Publié par Nicolas F le 12 Oct 2019
0