Gaz, électricité, loyers : les changements au 1er Août font très mal…

Chaque début de mois apporte des changements et même le beau mois d’août d’été. Le gaz et l’électricité sont comme souvent concernés. On fait le point sur tout ce qui change ce 1er août.

A lire aussi : Emmanuel et Brigitte Macron : la fraude fiscale révélée ! Choc !

Augmentation du prix du gaz et de l’électricité au 1er août !

Gaz, électricité, prime à la conversion, chaque début de mois il est nécessaire de faire le point sur de possibles changements. Pour le 1er août, quels sont les nouveautés ? Pour la première fois depuis décembre 2019, les tarifs du gaz augmentent début août. En moyenne, il faut compter 1,3% de plus hors taxes. Cette hausse se décompose ainsi : 0,3% pour le gaz de cuisson, 0,7% pour le double usage cuisson et eau chaude et 1,4% pour le chauffage au gaz. Cette augmentation s’explique par la crise sanitaire, un rattrapage est nécessaire. L’électricité va subir le même sort. Les prix devraient augmenter de 1,54% pour les foyers.

Pour le 1er août, on relève aussi du changement du côté des primes à la conversion. L’aide est en baisse. Début août, les personnes qui souhaitent investir dans un véhicule Crit’air 1 ou 2 pourront obtenir une aide de l’Etat située entre 1500 euros et 3000 euros contre 3000 à 5000 euros auparavant. Pour les hybrides, la prime est comprise entre 2500 et 5000 euros selon le revenu contre 6000 à 7000 euros précédemment.

Le paiement de proximité enfin possible !

Pour les loyers, l’encadrement au renouvellement de bail ou à la relocation est reconduit pour un an. Il prévoit qu’un propriétaire ne peut revaloriser son loyer que dans une certaine proportion en cas de relocation ou de renouvellement du bail. Enfin, pour le chômage, les anciennes règles de l’assurance s’appliquent pour toute personne privée d’emploi entre le 1er août et le 31 décembre 2020. Il faudra avoir travaillé quatre mois sur une période de référence de vingt-quatre mois pour accéder aux allocations.

Par ailleurs, le paiement de proximité s’installe en France. Chez 5000 buralistes, les particuliers pourront régler leurs amendes de stationnement, leurs factures de crèche, leurs frais hospitaliers, leurs frais de cantine ainsi que la taxe audiovisuelle ou d’habitation si le montant n’excède pas 300 euros.

A lire aussi : La Poste : Cette mauvaise nouvelle sur le courrier qui vient de tomber !

En savoir plus sur : - -

Publié par Romane le 01 Août 2020
0