Cette très mauvaise surprise qui vous attend sur votre prochaine fiche de paie…

Le mois de la rentrée scolaire est synonyme de salaire moins élevé. Pourquoi ? Tout simplement à cause de l’impôt à la source réestimé par le fisc courant août. Découvrez les changements liés à cette nouveauté fiscale !

Impôt à la source perturbe le salaire de septembre

>>> À lire aussi : Calendrier des impôts : à quoi faut-il s’attendre jusqu’à la fin de l’année ?

Les nouveautés liées à l’impôt à la source

Contrairement au mois d’août, le montant “net à payer” de votre salaire de septembre risque d’être beaucoup moins élevé. Il ne s’agit pas d’une erreur, mais des conséquences d’une nouveauté fiscale ! Une mauvaise surprise dont la majorité des contribuables n’a même pas connaissance. En effet, il s’agit des conséquences de l’impôt à la source. Courant août, le fisc a réestimé votre taux d’imposition en se basant sur la déclaration de vos revenus au printemps dernier.

Cette évolution du taux a des conséquences directes sur votre fiche de paie dès ce mois de septembre. En effet, le fisc a transmis votre nouveau taux à votre employeur courant août, c’est pourquoi les effets de cette réestimation sont visibles aussi rapidement.

>>> À lire aussi : Salaire : avez-vous le droit de demander un acompte à votre employeur ?

Comment calculer son taux de prélèvement de l’impôt à la source ?

Pourquoi le taux de prélèvement de l’impôt à la source doit être réestimé ? En réalité, le fisc se base sur vos revenus de 2019 par rapport à ceux de 2018. S’ils ont baissé, le taux de prélèvement est également en baisse. De ce fait, le montant inscrit sur votre fiche de paye est plus élevé que le mois précédent. Une bonne surprise pour certains contribuables, mais pas pour d’autres.

Au contraire, si vos revenus ont augmenté, le taux de prélèvement augmente également, ce qui donne lieu à une fiche de paie de septembre moins élevée que celle du mois d’août puisque l’acompte est directement prélevé sur cette dernière. Cette modification est valable pour les salariés du privé, mais également du public, de la fonction publique et même des retraités.

Toutefois, pour éviter les mauvaises surprises, il est possible de modifier vous-même votre taux pour l’adapter à vos revenus directement sur votre compte personnel. Il faut compter deux mois pour que cette manipulation soit prise en compte.

>>> À lire aussi : La fiche de paie d’un joueur du PSG dévoilée sur les réseaux sociaux !

Publié par Justine le 28 Sep 2020
0