Contrainte d’annuler son mariage, qui lui a coûté 25 000€, elle invite des sans-abris pour profiter de la soirée avec elle !

INSCRIVEZ VOUS A NOTRE NEWSLETTER
Invalid email address

J-7 : annulation du mariage

Sarah Cummins, originaire de l’Indiana aux États-Unis, fut contrainte d’annuler son mariage une semaine avant les festivités. Autant dire un cauchemar pour cette jeune femme de 25 ans qui avait prévu les choses en grand. Et pour cause, la préparation du mariage avait engendré pas moins de 25 000 euros de frais. Autant dire une somme plutôt rondelette (et un beau mariage en vue). Malheureusement, les choses ne se passent pas toujours comme prévues. Et Sarah fut contrainte d’appeler tous les commerçants pour annuler les commandes. Elle ne cache pas avoir beaucoup pleuré (ce qui a sûrement un peu aidé). Quoi qu’il en soit, elle était plutôt en droit de le faire. Il y a de quoi péter les plombs quand son mariage est annulé 7 jours avant la date.

annuler son mariagePixabay

Elle a invité des sans-abris !

Il ne restait plus qu’une seule prestation que la jeune femme ne pouvait pas annuler : le traiteur. Le repas était d’ailleurs prévu pour 170 personnes. Mais il n’y avait plus vraiment lieu d’inviter qui que ce soit, cela aurait été bien trop triste. Au lieu de se laisser abattre et de gâcher toute cette nourriture, Sarah a eu une idée géniale. Elle a proposé à des sans-abris de venir festoyer avec elle, sa mère, ses tantes et ses demoiselles d’honneur. Qui ne l’avaient pas lâchée pour la soirée (et heureusement). Au menu : poulets aux artichauts, bruschettas au chèvre et boulette de viande glacées au Bourbon. Touchés par son geste, les habitants et les commerçant de sa ville ont même offerts des costumes aux personnes qui assistaient au banquet. Ainsi que des jouets aux enfants !

annulation de mariagePixabay

Et apparemment, l’ex fiancé de Sarah lui aurait même laissé son billet pour partir en République Dominicaine avec sa maman. C’est déjà ça. Et voici une photo de la jeune femme :

sarah cumminsSarah Cummins via Twitter

 

Crédit photo à la une : capture Pixabay

Publié par Charlene le 19 Juil 2017