Le chef Raoni est à Paris pour alerter sur la déforestation qui s’aggrave !

Le célèbre chef indien Raoni a quitté sa terre natale pour entamer un tour d’Europe. Il est actuellement à Paris pour parler déforestation. Il compte aussi s’entretenir avec le pape François, au sujet de son cheval de bataille, la déforestation de l’Amazonie. Regardez la vidéo pour comprendre la gravité de la situation.

> À lire aussi : Huile de Palme et déforestation : Greenpeace accuse les biscuits Oreo d’avoir un goût d’orangs-outans…

Le cacique indien entame une tournée européenne

Raoni Metuktire est un chef indien du peuple kayapo. Ce chef de 87 ans est l’un des plus célèbres défenseurs de la forêt amazonienne. Avec son plateau dans la lèvre inférieure, il est devenu l’ambassadeur de la lutte pour la préservation de l’Amazonie. Le poumon de la terre abrite 40 000 espèces de plantes, 3 000 espèces de poissons et plus de 2 000 espèces d’oiseaux et de reptiles. Aussi longtemps qu’on s’en souvienne, le chef alerte la population sur les dangers de la déforestation, pourtant on pourrait penser que les autorités feignent de l’entendre, puisque les mesures prises par les différents gouvernements sont encore insuffisantes. Le chef s’est déplacé cette semaine en Europe, pour enchainer les conférences et les rencontres avec différents dirigeants et hauts responsables.

> À lire aussi : Le Brésil prévoit un plan d’urbanisation en Amazonie. Un désastre pour la forêt amazonienne

Les appels à l’aide de Raoni sont de plus en plus préoccupants

Pendant 3 semaines, le cacique Raoni va voyager en Europe avec pour mission de récolter 1 million d’euros nécessaires à la protection de la réserve de Xingu. Ce parc indigène de 2,6 millions d’hectares en plein milieu du Brésil est menacé par les exploitations forestières et le développement des zones utilisées par les industries agroalimentaires. Raoni et trois autres chefs de tribus indiennes ont d’abord rencontré Emmanuel Macron et son ministre de l’Environnement, François de Rugy. Dès vendredi, il se rendra à Bruxelles où il espère que son appel à l’aide soit entendu par les différentes institutions européennes. Il continuera sa tournée en passant par le Luxembourg, Monaco ou l’Italie. Il s’entretiendra notamment avec le pape François, en le rencontrant au Vatican.

> À lire aussi : La Norvège devient le premier pays au monde à opter pour la déforestation zéro !

La déforestation de l’Amazonie a repris depuis l’arrivée de Bolsonaro au pouvoir

Concrètement, l’argent que récoltera Raoni servira surtout à sécuriser la démarcation des frontières de cette réserve. Grâce à des drones et à des systèmes de surveillance de pointe, les indigènes pourront mieux protéger leur territoire qui est aujourd’hui envahi par les différentes industries qui s’étendent en toute impunité. Si le chef Raoni tire la sonnette d’alarme, il faut dire que l’arrivée récente au pouvoir du nouveau président Jair Bolsonaro n’a rien de rassurant. Le président a clairement fait savoir qu’il se positionnait du côté du lobby agroalimentaire, qualifiant même les actions environnementales comme de « l’activisme écologiste chiite ». Il avait même osé comparer les Indiens vivant dans des réserves, à des animaux vivant dans des zoos. Depuis quelques années, la déforestation avait reculé. Mais depuis janvier dernier, elle a de nouveau augmenté subitement.

> À lire aussi : 12 millions d’hectares de forêts tropicales ont disparu en 2018, une nouvelle inquiétante pour notre planète

Crédits : AFP, Mediapart, Giphy

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Nicolas F le 19 Mai 2019
0