Un repas végétarien par semaine imposé dans les cantines scolaires

Chamboulement dans la cantine de vos enfants à compter du vendredi 1er novembre ! Un repas végétarien par semaine est imposé par la loi Agriculture et Alimentation (Egalim) votée il y a un an. Quelles sont les nouveautés ?

Un repas végétarien par semaine dans les cantines. Objectif : manger sain

>>> À lire aussi : Cette cantine de Roubaix a opté pour le 0 déchet. Paris pourrait bientôt prendre exemple sur cette initiative !

L’objectif du repas végétarien

6 millions d’élèves mangent à la cantine scolaire chaque jour. Que ce soit dans le public ou le privé, de la maternelle à la Terminale, de nombreuses cantines doivent revoir leurs menus ! Dorénavant, les élèves doivent manger un repas végétarien au moins une fois par semaine. Il s’agit d’une assiette sans viande ni poisson qui contient un apport plus important en légumineuse à la place.

Elio, Sodexo et Compass sont les géants de la restauration dans l’enseignement et doivent suivre cette nouvelle loi. Plusieurs objectifs avec cette nouveauté : faire en sorte que les enfants mangent équilibré et sainement, favoriser les bons gestes écologiques, améliorer la qualité des repas tout en proposant des menus diversifiés qui correspondent aux convictions de certains élèves.

>>> À lire aussi : Une enfant privé de cantine pour des impayés

Après le repas végétarien, voici les changements à venir dans les cantines

La mise en place du repas végétarien une fois par semaine est le premier de nombreuses améliorations dans la restauration scolaire. Plusieurs entrent d’ailleurs en vigueur très bientôt, notamment l‘interdiction des bouteilles en plastique en janvier 2020. Vont suivre, l’obligation d’avoir 50% de produits de qualité et durables en 2022 et la suppression des barquettes en polypropylène pour réchauffer les aliments en 2025. Le but étant de lutter contre le gaspillage alimentaire et la pollution.

Des partenariats durables avec des partenaires locaux vont être mis en place pour aider des agriculteurs et des petits producteurs. Même si la loi a été votée, cette disposition doit être testée pendant 2 ans. Elle reste néanmoins obligatoire pour toutes les structures.

>>> À lire aussi : Quand ils dessinent dans leurs livres scolaires, ils ne font pas les choses à moitié

En savoir plus sur : - - -

Publié par Justine le 04 Nov 2019
0