Cri de colère au Portugal après la naissance d’un bébé sans visage

Au Portugal, une mère a donné naissance à un bébé sans visage, plus précisément sans yeux, ni nez et avec une partie du crâne en moins. Cette histoire a résonné dans tout le pays, entrainant l’ouverture d’une enquête envers l’obstétricien et sa suspension.

accouche

Photo d’illustration d’un nouveau-né

Un bébé né sans visage au Portugal

L’histoire du petit Rodrigo, né le 7 octobre 2019 au Portugal a beaucoup ému le pays. Ce nouveau-né est venu au monde sans visage. C’est à l’hôpital Sao Bernardo à Setubal, à une quarantaine de kilomètres de Lisbonne, que les parents ont constaté les malformations de leur enfant. Ce dernier est né sans yeux, sans nez et avec une partie du crâne en moins, rapporte Europe 1.

Les parents se sont alors retournés vers l’obstétricien qui avait suivi la jeune mère pendant toute sa grossesse. Ils dénoncent des faits de négligence de la part du professionnel. Ce dernier se défend en affirmant avoir fait son travail dans les règles en ayant réalisé les trois échographies obligatoires de la mère de Rodrigo.

Face au désarroi de la famille, le pays a montré son soutien aux parents. L’opinion publique ordonne à l’Ordre des médecins de réagir, qui se voit obligé d’intervenir face à la situation. De ce fait, ce mardi 22 octobre, l’organisme n’a eu d’autre choix que d’ouvrir une enquête envers Artur Carvalho, l’obstétricien. Par ailleurs, l’Ordre des médecins l’a suspendu de ses fonctions pour une durée de 6 mois pour ne pas avoir détecté les malformations de l’enfant pendant les multiples échographies de la mère.

>>> À lire aussi : Inde : un bébé naît avec trois bras et quatre jambes (vidéo)

L’obstétricien visé par six autres plaintes

Ce n’est pas la première fois que l’obstétricien Artur Carvalho est visé par une plainte. En effet, son nom apparait dans six autres plaintes, dont la plus ancienne remonte à 2013.

« Il y a de forts indices » de négligence de la part du docteur Artur Carvalho, a expliqué le président du conseil de l’Ordre des médecins pour la région sud, Alexandre Valentim Lourenço. Cela pourrait conduire à une « sanction disciplinaire » , précise-t-il.

Les parents de Rodrigo aurait été alertés d’une possible anomalie de leur enfant. La mère aurait alors subi une échographie mais Artur Carvalho les aurait rassuré. « Il a expliqué que parfois certaines parties du visage ne sont pas visibles » lors des échographies, a rapporté à la chaîne de télévision portugaise TVI 24, Joana Simao, la sœur de la mère du petit Rodrigo.

>>> À lire aussi : Une crèche refuse d’inscrire une petite fille malformée car elle risquerait de faire peur aux autres enfants

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Eugenie le 24 Oct 2019
0