Affaire Daval : une nouvelle annonce choc à quelques mois seulement du procès

Alors que le procès de Jonathann Daval doit se tenir dans quelques mois, un nouveau rebondissement est survenu le dimanche 15 décembre. Un retournement de situation dans l’affaire Daval qui pourrait avoir un impact sur ce fameux procès.

>>> A lire aussi : Alexia Daval : énorme rebondissement dans l’affaire !

Affaire Daval : un fait divers très médiatisé

Tout le monde a entendu parler de l’affaire Daval, qui remonte à octobre 2017 et qui a connu de nombreux rebondissements . Alexia Daval, épouse de Jonathann Daval, a été retrouvée calcinée à Gray-la-Ville (Haute-Saône). Son mari l’a longtemps pleurée avant d’avouer l’avoir tuée par accident pour finalement se rétracter et accuser son beau-frère. Rongé par la culpabilité, le mari d’Alexia a finalement avoué son crime, rendant cette affaire des plus sensibles et particulières.

Affaire Daval : nouveau rebondissement

>>> A lire aussi : « Je voulais qu’Alexia se taise » : les aveux glaçants de Jonathann Daval lors de son expertise psychiatrique

Affaire Daval : les parents d’Alexia se séparent de leur avocat

Mais un nouveau rebondissement semble agiter de nouveau l’affaire Daval, à seulement quelques semaines du procès de Jonathann Daval. Comme l’ont expliqué Isabelle et Jean-Pierre Fouillot, les parents d’Alexia Daval, au média local La Presse de Gray, ils auraient décidé de se séparer de leur avocat, Me Jean-Marc Florand,  pour des « problèmes de communication ». Celui-ci devrait être remplacé par Me Gilles-Jean Portejoie, défendant déjà Stéphanie, la soeur d’Alexia, et Grégory Gay, le beau-frère de la victime.

Grégory Gay était l’invité de BFM TV et a donc donné plus de renseignements sur ce changement. Apparemment Me Jean-Marc Florand « s’est permis de s’exprimer pour contredire ses clients, sans même les prévenir ». L’avocat contredisait en réalité la thèse de Gilles-Jean Portejoie, sur l’empoisonnement progressif d’Alexia par Jonathan. Un revirement de situation qui risque peut-être d’avoir un impact sur le prochain procès du meurtrier qui aura lieu courant 2020 devant la cour d’assises de Haute-Saône.

> La demande totalement déplacée de Jonathann Daval à la mère de la victime lors de la reconstitution des faits

Publié par Leslie le 16 Déc 2019
0