La demande totalement déplacée de Jonathann Daval à la mère de la victime lors de la reconstitution des faits

Deux ans après le meurtre d’Alexia Daval, la mère de la victime Isabelle Fouillot a accordé une interview au Parisien. Elle fait part d’une demande très surprenante et totalement déplacée de Jonathann Daval, l’assassin de sa fille lors de la reconstitution des faits.

Jonathann Daval

>>> À lire aussi : Affaire Alexia Daval : une amie de Jonathann Daval dévoile des échanges de SMS déconcertants (vidéo)

La mère d’Alexia Daval se confie sur son ancien gendre, Jonathann Daval

Dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017, Alexia Daval a été assassiné. Après une longue enquête, l’assassin présumé Jonathann Daval, le mari de la victime, a avoué le meurtre après la découverte du corps de la jeune femme.

Deux ans après les faits, la mère d’Alexia, Isabelle Fouillot, a pris la parole dans une interview accordé au Parisien. Elle s’est confiée sur son ancien beau-fils et sur l’une de ses demandes lors de la reconstitution.

Isabelle confie : « Sur la forme, on sait que c’est lui. Mais sur le fond, on a encore tellement de questions… Il déroule son petit scénario. » Elle poursuit : « Il ne se passe pas un jour sans que l’on pleure. Dès qu’on voit une petite blondinette dans la rue, dès qu’on passe devant leur maison, que Noël arrive, un anniversaire… tout nous ramène à Alexia. »

>>> À lire aussi :  Meurtre d’Alexia : les nouvelles révélations sordides de Jonathann Daval lors de la reconstitution

« C’était complètement déplacé » explique Isabelle Fouillot

Malgré les aveux de son ancien gendre, les doutes autour de cette tragique soirée persistent. « On ne peut plus croire sa seule parole, c’est pourquoi nous irons au procès sans trop attendre de lui. Même s’il tente encore de garder un lien affectif avec nous. »

En effet, Isabelle révèle l’étrange demande de Jonathann lors de la reconstitution de son crime, en juin dernier. « A la reconstitution, il me demandait des nouvelles de leur chat Happy. C’était complètement déplacé. »

En juin dernier, le procureur de la République Etienne Manteaux dévoilait l’origine du conflit qui aurait poussé l’assassin présumé à passer à l’acte. « Madame Daval, son épouse, souhaitait avoir un rapport sexuel. » Le couple tentait d’avoir un enfant.

Le procureur décrivait le crime à BFM TV : « Dans un premier temps, une empoignade au niveau du visage, il aurait frappé le visage de sa femme contre un mur en béton, il lui aurait ensuite […] asséné entre 5 et 10 coups de poings au visage et ensuite, il l’aurait étranglé pendant quatre minutes. »

>>> À lire aussi : Meurtre d’Alexia Daval : Jonathann Daval confirme ses aveux

En savoir plus sur : - - -

Publié par Manon le 30 Oct 2019
0