Elle s’endort dans un vol Québec-Toronto et se réveille dans le noir, abandonnée par l’équipage

« Prochain arrêt : Bruxelles Midi, prochain arrêt Bruxelles Midi ! » Bruxelles Midi ? Comment ça Bruxelles Midi ? Vous avez embarqué à bord de votre TGV à Marseille et deviez descendre à la gare de Lyon Part-Dieu deux heures plus tard. Oui mais voilà, vous n’avez pas beaucoup dormi la nuit dernière et espériez profiter de ce voyage pour faire une petite sieste réparatrice. Sauf que votre sieste s’est avérée plus longue que prévue et que vous avez ainsi traversé la capitale des Gaules (in)confortablement installé(e) dans les bras de Morphée. Une bien vilaine mésaventure. Mais alors que penser des péripéties de voyage romanesques de Tiffani Adams ?

Air Canada

>>>À lire aussi : Pourquoi le ciel est-il bleu ?

Seule et abandonnée dans un avion après l’atterrissage

Si vous êtes un(e) habitué(e) des courtes siestes en train ou en avion, cette histoire devrait vous inciter à rester bien éveillé(e) durant vos voyages. Passagère d’un vol Air Canada entre Québec et Toronto, Tiffani Adams s’est assoupie quelques minutes après le décollage sur sa rangée de sièges vides. Problème, elle s’est réveillée plus d’une heure et demie plus tard, après l’atterrissage « dans le noir absolu » , bien loin du tarmac et des pistes. Son avion aurait ainsi été déplacé à l’extérieur de l’aéroport international Pearson de Toronto, après le débarquement des passagers et de l’équipage. « Je me suis dit « je fais un cauchemar » , sérieusement comment cela peut-il arriver ? » La jeune femme parvient à appeler un ami sur son portable mais tombe rapidement à court de batterie.

>>>À lire aussi : Incroyable, cette passagère est seule à bord d’un avion

Un sauvetage périlleux à quinze mètres au-dessus du sol

Prise d’une attaque de panique, Tiffani tente de maîtriser sa respiration et cherche désespérément une prise USB pour recharger son téléphone. Des tentatives infructueuses, l’électricité ayant été coupée dans l’appareil. Elle parvient finalement à dénicher une lampe torche dans le cockpit et ouvre la porte de l’appareil, qui donne… sur un vide de quinze mètres, les escaliers d’embarquement n’étant pas mis à disposition. Désespérée, elle réussit finalement à attirer l’attention d’un membre du personnel avec sa lampe torche.

Il vient lui porter secours avec un chariot de bagages, et la découvre apeurée, les jambes dans le vide sur le seuil de la porte. Choqué, il lui demande alors les membres de l’équipage ont-ils pu la laisser dans l’avion. « Je me pose la même question. » répond-elle alors. Depuis cet événement survenu début juin, Tiffani Adams est victime de terreurs nocturnes et peine désormais à retrouver le sommeil. La compagnie Air Canada s’est excusée pour cet incident, précisant qu’une enquête interne avait été ouverte.

>>>À lire aussi : L’avion touché par une tempête de grêle, les pilotes s’en sortent miraculeusement

En savoir plus sur : - - -

Publié par Maxime le 25 Juin 2019
0