États-Unis : le Coronavirus fait exploser les ventes d’armes

Comment se défendre face au Coronavirus ? Les Américains se sont rués chez les armuriers pour faire le plein d’armes. La pire crainte des États-Unis ? La restriction de la vente d’armes et de munitions après la proclamation de l’état d’urgence.

Les États-Unis battent le record de vente d'armes

©Francine Orr / Los Angeles Times

>>> À lire aussi : Coronavirus : Pékin soupçonne les États-Unis d’avoir apporté le virus en Chine

Les États-Unis se préparent

Les cas de Coronavirus se font de plus en plus nombreux aux États-Unis. En plus de dévaliser les supermarchés (pâtes, papier toilette et autres produits de première nécessité), les Américains vont s’armer.

Le Los Angeles Time rapporte que les ventes d’armes augmentent fortement depuis l’apparition du Covid-19 dans le pays. Outre la crainte d’une possible restriction de vente d’armes et de munitions, le pays redoute une hausse de la criminalité. En effet, posséder une arme est pour eux le meilleur moyen de garantir leur sécurité.

Gabriel Vaughn, propriétaire d’une armurerie en Californie justifie ces ventes : « Chaque fois que les gens craignent pour l’avenir, les ventes montent, et ils veulent toujours la même chose : armes et munitions ».

>>> À lire aussi : Confinement : ce qu’on a le droit de faire pendant cette période

Une hausse incroyable de vente d’armes aux États-Unis

Le site Ammo.com a recensé une hausse de 68% entre le 23 février et le 4 mars. Le directeur marketing du site, Alex Horsman s’étonne : « Nous savions de l’instabilité politique et économique avait un impact sur les ventes, mais c’est la première fois que nous voyons un virus causer une telle augmentation ». Il justifie toutefois cette hausse : « Nos clients veulent se tenir prêts, et pas seulement avec des masques. Ils veulent savoir que quoi qu’il arrive, ils sauront se protéger, eux et leur famille ».

Les médias américains ont enquêté sur cette incroyable hausse et ont partagé le résultat de l’enquête. Il s’avère que les Américains d’origine Asiatique ont été les premiers à acheter des armes à feu. Une crainte basée sur des possibles répercussions raciales puisque le virus est né en Chine.

Le mouvement Everytown rappelle que les parents doivent faire extrêmement attention à leurs armes en présence d’enfants : « Parents, soyez intelligents : entreposez vos armes bloquées, déchargées, et séparées de leurs munitions ».

Quant à Donald Trump, il s’est réjoui de cette hausse et a tweeté : « L’ironie de tout cela, c’est que ce sont mes amis démocrates qui me contactent maintenant pour me demander quels fusils ils devraient acheter au cas où … en particulier quels AR. Je suppose qu’ils sont d’accord avec le 2A maintenant ??? Vous n’en avez pas besoin, jusqu’à ce que vous en ayez besoin ».

>>> À lire aussi : Coronavirus : Peut-on encore promener son chien ?

Publié par Justine le 17 Mar 2020
0